Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du jeudi 19 octobre 2017

Affaire Salvail : des réactions rapides pour éviter le boycottage

Publié le

Visiblement ravi, l'animateur et producteur brandit deux trophées remportés ce soir-là.
Éric Salvail lors du Gala Artis, le 26 avril 2015   Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

V Média, Metro, McDonald's, Radio-Canada... Les entreprises qui faisaient affaire avec l'animateur Éric Salvail n'ont pas tardé à se dissocier de lui et à rompre leurs ententes dans la foulée des allégations d'inconduite sexuelle qu'il aurait commises, mercredi matin. C'est qu'à l'ère des réseaux sociaux, les risques d'association négative sont élevés pour ces compagnies, qui pourraient faire l'objet d'un boycottage. Arnaud Granata, éditeur d'Infopresse, et Stéphane Mailhiot, publicitaire, expliquent à Isabelle Craig que l'image d'un porte-parole doit être irréprochable.

Il est également question d’Amazon qui se lance dans les vêtements de sport, des logos d'entreprises de plus en plus écologiques et de l’achat de l’application To Be Honest par Facebook.

Chargement en cours