Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du mardi 1 août 2017

La maladie mentale, un trouble normal

Publié le

Un homme est consolé dans une thérapie de groupe.
Un homme est consolé dans une thérapie de groupe.   Photo : iStock

Selon certaines études épidémiologiques, une personne sur quatre développerait un trouble mental diagnostiqué au cours de sa vie. Or, la spécialiste en neuroscience Sonia Lupien nous apprend que des chercheurs de Nouvelle-Zélande ont révélé que ces troubles toucheraient plutôt 80 % des gens à un moment de leur vie. Les chercheurs ne considèrent pas ce pourcentage alarmant, puisque ces troubles sont le plus souvent transitoires.

Les chercheurs ont montré qu’il est plus probable qu’une personne développe un trouble mental dans sa vie, qu’il est probable qu’elle développe un diabète, un trouble cardiaque, un cancer ou les trois combinés.

Sonia Lupien, spécialiste en neuroscience

Sonia Lupien explique que pour évaluer la prévalence des troubles mentaux, les chercheurs néo-zélandais ont fait abstraction des biais des études précédentes. Ces derniers sont liés à la mémoire, à la honte de révéler son passé ou à la difficulté qu’ont des personnes souffrant d’un trouble de santé mentale à répondre à des sondages.

Des souhaits pour l’avenir
Les nouvelles données amènent Sonia Lupien à rêver du jour où une détection précoce des troubles mentaux sera plus courante. Elle souhaite aussi qu’à la lumière de l’étude néo-zélandaise, les autorités politiques rendent l’aide psychologique gratuite.

Une conférence sur la diversité sexuelle et la pluralité des genres
Plus tard dans l’émission, Sonia Lupien signale la tenue, à Montréal, d’une conférence internationale sur la diversité sexuelle et la pluralité des genres dans la francophonie.

Chargement en cours