Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du mardi 4 juillet 2017

Comment des études sur les différences biologiques entre les sexes créent la polémique

Publié le

Les différences biologiques entre hommes et femmes se constatent notamment dans l'activité neuronale.
Les différences biologiques entre hommes et femmes se constatent notamment dans l'activité neuronale.   Photo : iStock

Si certains articles scientifiques portant sur les différences biologiques entre hommes et femmes suscitent de plus en plus la controverse auprès du public, c'est parce que les gens confondent les notions de sexe et de genre et projettent leurs conceptions des différences sexuelles sur les données qu'ils lisent, souligne Sonia Lupien, chercheuse en neurosciences. Les médias, entre autres, jouent un rôle dans cette distorsion, car ce sont eux qui communiquent le contenu des articles scientifiques au grand public.

« Ce n'est pas parce qu'un chercheur montre qu'une substance biologique ou qu'un processus biologique est différent dans un sexe par rapport à l'autre que cette donnée démontre qu'un sexe est supérieur à l'autre », tient à préciser Sonia Lupien.

La spécialiste en neurosciences cite l’exemple d’une équipe de chercheurs qui a enquêté sur la façon dont les résultats de sa propre étude, laquelle portait sur les différences de connectivité neurale entre les hommes et les femmes, ont été communiqués au grand public en 2013.

L'expérience a démontré que les médias traditionnels, en tentant de donner un sens aux résultats de l'étude d'abord résumés dans un communiqué de presse, ont cultivé une autre vision des résultats et les ont liés aux rôles sociaux des hommes et des femmes.

Aussi, les chercheurs ont observé que c'est à partir du moment où l'information scientifique est passée du média traditionnel au blogue que la rhétorique voulant qu'un sexe soit meilleur qu'un autre est apparue de façon prononcée.

Chargement en cours