Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Charles Lévesque
Audio fil du mercredi 24 janvier 2018

Le harfang des neiges de retour dans le Sud-Ouest de l’Ontario

Publié le

Gros plan sur un harfang des neiges
L'harfang des neiges a été vu à Windsor.   Photo : Denis Dupuis

Plusieurs harfang des neiges ont fait leur apparition dans la région de Windsor-Essex et de Détroit. Issus de la toundra arctique, ce sont surtout de jeunes rapaces qui se sont installés.

En période de froid, les oiseaux se dirigent vers des régions aux conditions climatiques moins rigoureuses.

Les harfangs sont extrêmement mobiles, ils n'ont pas de prédateur et donc ils se déplacent pour s'alimenter ailleurs.

Jean-François Therrien, chercheur-biologiste à l'organisme Hawk Mountain, en Pennsylvanie

Durant l’hiver, l’oiseau au plumage blanc est prêt à parcourir des milliers de kilomètres afin de trouver de la nourriture pour favoriser leur reproduction.

Si la région de Windsor-Détroit est considérée comme un espace assez éloigné de son site de reproduction habituelle, le climat reste idéal pour cette espèce.

 Les conditions environnementales de Windsor-Détroit font partie d’un lieu propice pour l’animal , explique Monsieur Therrien.

Un harfang des neiges blessé, enroulé dans une serviette
La plupart des harfangs des neiges accueillis par le refuge cette année avaient des blessures aux ailes.   Photo : Tiffany Lui

Considérés comme des oiseaux timides et silencieux, les harfangs des neiges restent à l’écart de la population urbaine. Le chercheur biologiste de l’organisme Hawk Mountain conseille donc de ne pas les nourrir ni de les déranger.

Il faut demeurer respectueux

Jean-François Therrien, chercheur-biologiste à l'organisme Hawk Mountain, en Pennsylvanie

Chargement en cours