Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jhade Montpetit
Audio fil du samedi 22 juillet 2017

Une comédie musicale pour souder la communauté d’Overbrook

Publié le

Un montage de plusieurs clichés provenant d'Overbrook, au sud d'Ottawa.
Des résidents d'Overbrook veulent mettre leur créativité au profit de la communauté.   Photo : Radio-Canada / Simon Blais

Plus d'une centaine de résidents d'Overbrook, dans l'est d'Ottawa, montent une comédie musicale hors du commun au sujet de leur quartier. L'objectif est de créer des ponts entre résidents de différentes générations, origines ethniques et classes sociales pour créer un sentiment d'unité et de fierté au sein de leur communauté.

Un texte de Roxane Léouzon

Overbrook est un quartier où 47,6 % des enfants vivent sous le seuil de la pauvreté et où le taux de criminalité est plus haut que la moyenne, selon l’Étude des quartiers d’Ottawa. En février 2016, le meurtre d’un jeune homme de 19 ans, poignardé dans un parc, avait secoué le quartier.

C’est aussi un quartier extrêmement riche sur le plan culturel et linguistique. Environ 53 % des résidents sont anglophones, 24 % francophones et 15 % allophones. D’ailleurs, la comédie musicale intégrera plusieurs langues parlées dans la communauté, dont l’anglais et le français.

Un graphique montrant des données sur les logements, la pauvreté, la proportion de minorités visibles et les infractions dans le quartier d'Overbrook, au sud d'Ottawa.
Ces données sur le quartier Overbrook proviennent de l'Étude des quartiers d’Ottawa (ÉQO). Photo : Radio-Canada/Simon Blais

C’est en raison de cette diversité que les instigateurs du projet ont choisi Overbrook. L’idée a été accueillie avec enthousiasme par de nombreux organismes communautaires, de même que par le conseiller municipal de Rideau-Rockliffe, Tobi Nussbaum.

« Un de nos défis est de trouver une façon de créer un plus grand sens de communauté et de combattre les causes de la pauvreté », a souligné M. Nussbaum. « La comédie musicale est une façon d‘encourager la participation civique et de créer un sens de cohésion et de communauté. »

Une carte d'Ottawa situant le quartier d'Overbrook.
Une carte d'Ottawa situant le quartier d'Overbrook. Photo : Radio-Canada

Des résidents motivés

Pamela Brasseur, résidente d'Overbrook.
Pamela Brasseur, résidente. Photo : Radio-Canada

L’Association communautaire d’Overbrook a organisé des auditions ce printemps pour recruter des comédiens, des chanteurs et des danseurs amateurs, tous des résidents du quartier. Une trentaine de personnes se sont présentées. Une autre ronde d’auditions aura lieu en septembre.

Les organisateurs mobilisent également des citoyens pour s’occuper des autres aspects de la production, du maquillage à la conception des décors.

Pamela Brasseur est l’une de celles qui ont été séduites par le projet.

« Quand je suis venue aux auditions, j’ai vraiment vu des gens de toutes les cultures et ça m’a vraiment impressionnée qu’il y ait autant de différences dans une si petite communauté. C’est pour ça que j’ai décidé de participer », a-t-elle raconté lors d’une des premières répétitions en juillet au Centre communautaire d’Overbrook.

C’est un beau quartier et on est capables de le ramener et de montrer ses belles valeurs et ses belles couleurs.

Pamela Brasseur, résidente

Comme elle, de nombreux participants ont voulu faire partie de l’aventure non seulement pour faire du théâtre, mais aussi pour connaître davantage leurs voisins.

« J’aime ça rencontrer des jeunes, des gens natifs d’ailleurs. C’est plaisant », s’est enthousiasmé Diane Bilodeau, qui habite le quartier depuis six ans.

Des histoires vraies

Clémence Roy-Darisse, une jeune artiste de Gatineau, est la scénariste de la pièce musicale.
Clémence Roy-Darisse, une jeune artiste de Gatineau, est la scénariste de la pièce musicale. Photo : Radio-Canada

La production est encadrée par des professionnels. C’est Clémence Roy-Darisse, une jeune artiste de Gatineau, qui a écrit le scénario. Elle a participé à des ateliers avec des dizaines de citoyens du quartier, afin de s’inspirer de leurs histoires.

« Ça fait le portrait du plus de familles possible d’Overbrook », explique-t-elle. « On a une famille immigrante, une famille qui vient de déménager de Centretown, donc une famille ontarienne, une femme seule et deux étudiantes qui vivent dans un appartement, pour n’en nommer que quelques-uns. Il y a aussi un chœur qui va exprimer les désirs et les préoccupations de la population. »

Toutes ces histoires vont se réunir avec un seul et même problème. Ça va montrer que les gens s’unissent en temps de crise et que c’est l’espoir qui les fait avancer.

Clémence Roy-Darisse, auteure de la pièce

L’auteure souligne que les participants seront aussi invités à écrire des chansons.

Trois représentations auront lieu en novembre. Les créateurs du projet espèrent ensuite inspirer d’autres quartiers. Ils sont d’ailleurs en train de rédiger un guide pour aider d’autres à monter leur propre comédie musicale communautaire.

Chargement en cours