Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Stéphane Garneau
Audio fil du mercredi 10 janvier 2018

La lecture, un précieux cadeau pour les jeunes, dit Monique Brodeur

Publié le

Monique Brodeur
Monique Brodeur   Photo : Radio-Canada / Pierre Lévesque

« La lecture a été un cadeau qu'on m'a fait alors que j'étais toute petite et j'essaie de partager ce cadeau-là [...] avec les enfants qui n'ont pas eu cette chance de recevoir toute la stimulation nécessaire à la maison », dit Monique Brodeur, doyenne de la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), au micro de Michel Lacombe. Celle qui a travaillé 15 ans dans les milieux communautaires et scolaires dit que l'école joue un rôle essentiel dans la lutte aux difficultés d'apprentissage en lecture.

Bien que certains enfants dans notre société bénéficient de plus de ressources que d’autres, il n'en demeure pas moins qu'il est primordial que l’école mise sur l’importance d’apprendre à lire le plus tôt possible dans la vie et apprenne à tous les enfants les compétences de base en matière de lecture, insiste Monique Brodeur, qui a étudié en orthopédagogie et en psychopédagogie.

Il faut que l’école joue un rôle pour contrer les inégalités sociales.

Monique Brodeur, doyenne de la Faculté des sciences de l'éducation de l'UQAM

Tous les enfants doivent avoir une chance égale dans la vie, peu importe leurs conditions sociales, fait valoir la doyenne de la Faculté des sciences de l’éducation de l’UQAM.

Aussi à consulter sur Première PLUS : Lire pour réussir

Chargement en cours