Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Stéphane Garneau
Audio fil du mercredi 1 février 2017

Guy Corneau : la nécessité de s’exprimer

Publié le

Le psychanalyste, auteur et homme de théâtre Guy Corneau a marqué sa société avec, entre autres, la publication du livre <i>Père manquant, fils manqué</i>.
Le psychanalyste, auteur et homme de théâtre Guy Corneau a marqué sa société avec, entre autres, la publication du livre Père manquant, fils manqué.   Photo : Radio-Canada / Marie-Sandrine Auger

« Je suis passé d'un monde d'expression active pour aller vers un monde d'écoute active. » C'est ainsi que Guy Corneau explique sa transition du théâtre vers la psychanalyse. En entrevue en septembre 2002 avec François Dompierre à l'émission Ici, tout est permis, l'auteur et psychanalyste s'installe à son tour sur le divan pour se confier à propos sa relation avec son père, sa passion fulgurante pour la scène et ses nombreuses introspections à la limite du mysticisme.

Du théâtre à la thérapie
Élève doué et rêveur, Guy Corneau démontre rapidement un intérêt pour la scène. Il vise tout d’abord une carrière dans ce milieu. « J’ai toujours été quelqu’un de très angoissé, et le théâtre, la création, me permettait un exutoire à cette angoisse. »

À 24 ans, à Zurich, ses idées noires le poussent à entamer une thérapie. « C’était pour sauver ma peau. Je n’allais pas bien. Je n’étais qu’un beau ténébreux. C’était ça mon rôle. » Dès son retour, il s’intéresse davantage à la psychothérapie et au rêve.

Son premier livre
« J’ai toujours voulu écrire un livre, parce que toute ma vie, mon père m’a dit que j’allais être écrivain. » Avant la publication de Père manquant, fils manqué, son père n’avait pas imaginé que ce serait un livre sur lui. « Il a été le premier à le lire. J’avais peur qu’il meure d’une crise cardiaque en le trouvant en librairie », raconte Guy Corneau.

Guy Corneau est mort le 5 janvier 2017, à l'âge de 65 ans.

Rêvez vos rêves. On est dans une humanité qui a besoin de se guérir en imaginant et en rêvant. citation du psychanalyste Guy Corneau.
Le psychanalyste et auteur Guy Corneau, en entrevue avec François Dompierre. Photo : Radio-Canada/Marie-Sandrine Auger

Chargement en cours