Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du samedi 13 août 2016

Les allergies saisonnières rendent vulnérables à d’autres maladies

Publié le

Les allergies saisonnières peuvent être traitées définitivement, souligne la Dr. Assia Hassaine.
Les allergies saisonnières peuvent être traitées définitivement, souligne la Dr. Assia Hassaine.   Photo : iStock / Big Pappa

Les personnes souffrant d'allergies saisonnières sont moins bien équipées pour affronter d'autres maladies. Ces allergies, qui touchent près du quart de la population, peuvent cependant être traitées, souligne notre invitée allergologue, la Dre Assia Hassaine.

L’allergie saisonnière est une maladie qui touche entre 20 % et 25 % de la population nord-américaine, souligne la Dre Assia Hassaine de la Clinique d’allergie et d’asthme de Montréal. Les recherches supposent qu’il y a des facteurs génétiques, mais également environnementaux, qui influencent la sensibilité des gens aux allergènes.

Les personnes souffrant de telles allergies sont également plus vulnérables à d’autres maladies, particulièrement celles qui sont liées aux infections des voies respiratoires comme le rhume. Chez ces personnes, une grande partie de l’énergie des anticorps sert à combattre les symptômes allergiques, ce qui en laisse moins pour s’attaquer à des virus, par exemple.

L'allergologue à la Clinique d'allergie et d'asthme de Montréal et de l'Hôpital Charles-LeMoyne, la Dre Assia Hassaine.
L'allergologue à la Clinique d'allergie et d'asthme de Montréal et de l'Hôpital Charles-LeMoyne, la Dre Assia Hassaine.   Photo : Radio-Canada / Étienne Côté-Paluck

Il est par contre possible de se désensibiliser aux allergènes afin de libérer le système immunitaire. Dans un traitement qui dure en moyenne de trois à cinq ans, selon le type d’allergie, l’immunothérapie expose graduellement aux allergènes les personnes touchées.

Il existe aussi des traitements similaires pour les allergies alimentaires. Toutefois, ceux-ci ne fonctionnent pas aussi facilement que les autres puisque ces allergies concernent les muqueuses intestinales, et les traitements ont des effets secondaires plus importants.

Chargement en cours