Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du jeudi 9 novembre 2017

Hypersexualisation : un nouveau programme pour outiller les jeunes

Publié le

De plus en plus, les jeunes sont bombardés d'images à connotation sexuelle. Ce sont souvent leurs idoles, comme ici la chanteuse Rihanna, qui les surexposent à de telles images.
De plus en plus, les jeunes sont bombardés d'images à connotation sexuelle. Ce sont souvent leurs idoles, comme ici la chanteuse Rihanna, qui les surexposent à de telles images.   Photo : Getty Images / Michael Loccisano

Prévenir la sexualité précoce et offrir des balises aux enfants quant aux messages inappropriés sur la sexualité qu'ils reçoivent : voilà l'objectif du programme de prévention On est encore des enfants!, lancé récemment par Francine Duquet, professeure au Département de sexologie de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). S'adressant aux enfants de 5e et 6e années, il vise à les outiller face à l'hypersexualisation.

Que ce soit par les chansons populaires, les publicités sur le web et à la télévision, les vidéoclips ou les jeux vidéo, les enfants reçoivent aujourd’hui une quantité impressionnante d’informations à connotation sexuelle qu'ils ne comprennent pas toujours.

Voilà pourquoi il est important pour les parents et les intervenants en milieu scolaire d’agir auprès des enfants afin de leur donner les bons outils pour mieux alimenter leur réflexion au sujet de l’hypersexualisation. « C’est de leur donner une tribune pour pouvoir développer leur esprit critique et réagir à cet environnement-là », explique la professeure en sexologie.

Souvent, les enfants sont propulsés trop rapidement dans l’univers de l’adolescence. Les parents agissent parfois avec leur enfant comme s’il était déjà adolescent et avec leur adolescent comme s’il était déjà adulte. Le programme On est encore des enfants! vise donc à protéger le droit à l’enfance.

C’est de ne pas catapulter les enfants dans l’adolescence, leur dire que c’est tout à fait correct d’être un enfant, que ce n’est pas bébé de vouloir jouer aux Lego.

Francine Duquet, professeure au Département de sexologie de l'UQAM

Le programme On est encore des enfants! s’inscrit dans un projet de recherche-intervention plus large intitulé Outiller les jeunes face à l'hypersexualisation, créé en 2005 dans le cadre d'un partenariat avec le Service aux collectivités de l'UQAM.

Chargement en cours