Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mercredi 9 août 2017

Une compagnie de 115 employés sans patron ni hiérarchie, c’est possible

Publié le

Une partie des employés de l'entreprise Régitex lors de la prise d'une photo de groupe en avril 2017
Une partie des employés de l'entreprise Régitex lors de la prise d'une photo de groupe en avril 2017   Photo : Facebook/Groupe Regitex

Une entreprise gérée par 115 personnes, sans patron, sans gestionnaire ni structure hiérarchique relève de l'utopie pour certains. C'est pourtant le mode de fonctionnement de Régitex, une entreprise beauceronne spécialisée dans la fabrication de fils de haute technologie. Il y a quelques années, Lisa Fecteau a décidé d'abolir tous les postes hiérarchiques dans son entreprise de Saint-Joseph, y compris le sien, et d'y implanter un modèle de gouvernance basé sur l'intelligence collective et sur l'autonomie des employés. Et ça fonctionne très bien, dit-elle.

Le déclic est venu en 2012, au moment où la compagnie a perdu son directeur de production. À l'époque, Lisa Fecteau avait de plus en plus de difficulté à concevoir qu’un seul travailleur pouvait combler tous les besoins de l’entreprise. « On ne pouvait trouver toutes ces compétences, toutes ces responsabilités, toutes ces aptitudes dans une seule personne. »

C’est à ce moment que Lisa Fecteau a décidé d’abolir le poste de directeur de production, de réunir les employés qui relevaient de celui-ci et de leur confier, en groupe, ses tâches.

À partir de cet instant, le nouveau modèle de gouvernance s’est implanté graduellement au sein de l’entreprise. « On a quitté une structure hiérarchique pour aller vers une structure à plat. […] Ensemble, on forme quelque chose de cohérent qui tient la route », dit celle qui n'est plus présidente de l'entreprise, mais seulement propriétaire.

Aujourd’hui, Régitex est gérée par 12 équipes autonomes qui ont chacune des responsabilités. Par exemple, une équipe s’occupe des finances, une autre de la recherche et du développement, une autre des ventes, etc.

Ils sont autonomes et décident de leurs heures. […] On se sert de leur intelligence, de leurs capacités, de leurs compétences.

Lisa Fecteau, propriétaire de Régitex

Des rôles selon l'intérêt des employés
Chaque individu au sein de chacune des équipes a un rôle bien précis, souligne Lisa Fecteau. Elle indique que ce rôle a été déterminé à la suite de rencontres individuelles avec eux. Le choix d’intégrer telle équipe plutôt qu’une autre s’est fait sur une base volontaire. « Les personnes sont dans ces équipes parce qu’elles ont démontré leur intérêt. »

Je les laisse tout décider!

Liaa Fecteau, propriétaire de Régitex

Depuis le virage opéré en 2012, seulement deux employés ont quitté Régitex, indique Lisa Fecteau. Tous les autres employés semblent avoir épousé le changement proposé par la propriétaire de l’entreprise.

En quelques années, Lisa Fecteau dit avoir observé un véritable changement chez les employés en ce qui a trait au sentiment d’appartenance à l'entreprise. « Ça transforme leur engagement, parce que dès que tu as des responsabilités envers une entreprise qui te tient à cœur, ça change tout […] C’est épanouissant pour eux. »

Chargement en cours