Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mardi 25 juillet 2017

Guide alimentaire canadien : vers un changement de perspective

Publié le

Le nouveau Guide alimentaire canadien fera la belle part aux légumes et aux aliments riches en protéines d’origine végétale, entre autres.
Le nouveau Guide alimentaire canadien fera la belle part aux légumes et aux aliments riches en protéines d’origine végétale, entre autres.   Photo : iStock

Le nouveau Guide alimentaire canadien, qui devrait être présenté en 2018 par Santé Canada, proposera aux consommateurs une nouvelle approche quant à l'alimentation, souligne Jean-Claude Moubarac, professeur et chercheur en nutrition. « C'est la première fois qu'il définira des principes directeurs qui devraient orienter les consommateurs. [...] Avant, c'étaient des recommandations prescriptives, comme manger tant de portions, tant d'aliments. Là, on suggère une orientation. »

Jean-Claude Moubarac indique que le nouveau document de Santé Canada, dont les grands principes ont été présentés en juin, aura beaucoup de similitudes avec celui du Brésil, sur lequel il a travaillé et dont les mérites ont été vantés un peu partout dans le monde.

Tout d'abord, il dirigera les consommateurs vers les aliments les plus nutritifs, comme les légumes, les fruits, les grains entiers et les aliments riches en protéines d’origine végétale. Par le fait même, le nouveau Guide alimentaire canadien tentera de détourner les consommateurs des aliments défavorables à la santé, comme les produits transformés, explique Jean-Claude Moubarac, qui a été consulté, avec 200 autres experts, par Santé Canada.

On essaie d’orienter les consommateurs à diminuer leur consommation de produits laitiers et de viandes dans un souci écologique, ce qui est une innovation assez intéressante. Là, réellement, Santé Canada endosse le souci environnemental.

Jean-Claude Moubarac, professeur et chercheur en nutrition

Un document de son époque
Selon Jean-Claude Moubarac, le contenu du nouveau Guide alimentaire canadien sera en phase avec l'état actuel de la science et des connaissances en matière d'alimentation.

« On entend souvent en nutrition qu’il n’y a pas de bons ou de mauvais aliments et ce mythe est en train d’être déconstruit par la science : on est en train de réaliser que les aliments les plus nutritifs sont ceux qui sont le plus près de leur état de nature et que les aliments ultratransformés, qu’on a manipulés de différentes façons avec beaucoup d’additifs, sont ceux qui ont un effet négatif sur la santé. »

Rappelons que la population est invitée à participer à la discussion sur le nouveau Guide alimentaire canadien. La date limite fixée par Santé Canada pour participer aux consultations publiques est le 14 août 2017.

Chargement en cours