Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Matthieu Dugal
Audio fil du mercredi 15 mars 2017

Les tics, ces troubles d’intensité variable qui affectent les jeunes

Publié le

Julie B. Leclerc est professeure au département de psychologie de l'Université du Québec à Montréal.
Julie B. Leclerc est professeure au département de psychologie de l'Université du Québec à Montréal.   Photo : Radio-Canada / Julien Lamoureux

Le syndrome de Gilles de la Tourette, qui touche 1 enfant sur 200 au Québec, se manifeste chez les enfants par des tics moteurs et sonores qui persistent pendant plus d'un an. Il se place à une extrémité de ce que la psychologue Julie B. Leclerc appelle « le continuum de sévérité des tics ».

Elle définit ceux-ci comme un mouvement ou une vocalisation soudain, fréquent et incontrôlé. Chez l’enfant, il en existe trois types :

Le tic transitoire. Le moins sévère des trois, il dure moins d’un an et affecte 15 % des jeunes de 4 à 8 ans.
Le tic chronique. Celui-ci perdure dans le temps, mais est uniquement sonore ou moteur.
Le syndrome de Gilles de la Tourette.

La particularité de ce dernier état de santé, c’est qu’il est très difficile pour l’enfant de se retenir de faire quelque chose qu’on lui dit de ne pas faire. Julie B. Leclerc suggère aux parents l’ignorance intentionnelle, qui consiste à esquiver le sujet et à changer la direction de la conversation. Évidemment, la consultation auprès d’un spécialiste peut rapidement devenir une nécessité.

Quand on se fait dire de ne pas faire quelque chose, on a envie de le faire, et c’est plus difficile de se retenir.

Julie B. Leclerc

Références
Centre d’études sur les troubles obsessionnels-compulsifs et les tics - Institut universitaire en santé mentale de Montréal
Page Facebook du Laboratoire d’études des troubles de l’ordre de la psychopathologie en enfance

Chargement en cours