Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du lundi 12 février 2018

Des conseils pour éviter à votre chien de souffrir d'une parodontite

Publié le

Un gros chien se fait brosser les dents par sa vétérinaire, pendant que sa maîtresse tient sa tête ente ses bras et son torse.
Il est recommandé de brosser les dents de son chien une fois par jour.   Photo : iStock

Si l'haleine de votre chien ou de votre chat est repoussante, il souffre probablement de parodontite, une maladie très courante chez ces animaux domestiques. Notre chroniqueur Jean Gauvin suggère une visite rapide chez le vétérinaire, car cette maladie peut s'aggraver jusqu'à entraîner une pneumonie ou une hépatite, dans les pires cas. Prévenez-la en brossant les dents de votre animal régulièrement.

La parodontite, c'est quoi ?
La parodontite consiste en une inflammation du parodonte, c’est-à-dire des tissus de soutien de l’organe dentaire : la gencive, le cément, le ligament donto-alvéolaire et l’os alvéolaire. En plus de l'haleine nauséabonde, les dents de votre chien peuvent se désenclaver de la gencive et cela peut s'accompagner d'une gingivite. Des infections orales peuvent se déclarer et la santé générale de l’animal peut même se détériorer gravement. Soyez alertes, car c'est une maladie extrêmement courante. Des études ont démontré que 91 % des chiens et 85 % des chats âgés de plus de 3 ans souffrent d'une parodontite à divers degrés.

Comment prévenir?
Vaut mieux prévenir que guérir. C'est particulièrement vrai au sujet de la parodontite, qui est facile à éviter si l'on nourrit son animal avec des aliments de qualité et si on lui brosse les dents tous les jours. Jean Gauvin suggère aussi de planifier un nettoyage dentaire annuel. « C'est moins onéreux que si vous attendez que la maladie soit déclarée, ce qui rendrait la procédure compliquée et exigerait des interventions spéciales et coûteuses. »

Chargement en cours