Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du jeudi 7 décembre 2017

Comment réussir ses plats cuits au micro-ondes

Publié le

Un four à micro-ondes
Un four à micro-ondes   Photo : iStock

Jehane Benoît a été une pionnière de la cuisine au four à micro-ondes avec son livre sur le sujet, publié en 1988. Aujourd'hui encore, de la terrine de lapin au gigot d'agneau en passant par la tarte au citron meringuée, plusieurs plats peuvent être concoctés rapidement au micro-ondes. Notre chroniqueuse-chimiste Anne-Marie Desbiens, spécialisée en alimentation, explique comment il est possible de s'en servir pour faire plus que réchauffer ses restants de table.

Le four à micro-ondes produit des ondes invisibles semblables aux ondes radio et cellulaires, mais d’une plus forte intensité. Elles se propagent par ricochet sur les parois du four et dans les aliments. Ces ondes cuisent la nourriture en provoquant une friction entre les molécules d’eau qu’elle contient.

Pour cuisiner avec un four à micro-ondes, il vous faudra d’abord une recette fiable et des instruments adaptés. Des outils de cuisine, tels qu’une sonde thermique pour la viande, si l’appareil le permet, une simple grille en plastique pour cuire une viande sans qu’elle baigne dans son jus ou encore un plat spécifiquement conçu pour griller des aliments au micro-ondes peuvent être essentiels pour bien réussir certaines recettes.

L'un des premiers micro-ondes en 1947
L'un des premiers micro-ondes en 1947 Photo : Getty Images/Harrison/Topical/Getty

Les légumes ne perdent aucune valeur nutritive dans un micro-ondes. Ce type de cuisson est en fait comparable à celle à la vapeur. Le micro-ondes est d’ailleurs, selon Anne-Marie Desbiens, une excellente façon de cuire des légumes à la vapeur, comme les asperges, qu’on dépose dans une assiette couverte de trois couches de papier essuie-tout, une suggestion issue du livre de Mme Benoît. On peut aussi cuire un épi de maïs entier, avec la pelure, pour une cuisson plus rapide que dans l’eau bouillante. Les omelettes et les gâteaux mi-cuits sont aussi des recettes parfaites à exécuter à l’aide d’un micro-ondes.

Les aliments qui demandent plus de temps de cuisson au micro-ondes sont ceux riches en eau et pauvres en sucre et en gras, comme la soupe par exemple. C’est pour cela qu’il est important de brasser un liquide à mi-cuisson pour uniformiser la chaleur. Pour assurer une cuisson uniforme des aliments solides, Anne-Marie Desbiens suggère entre autres de couvrir la nourriture d'un plat, de la diviser en morceaux égaux et même de diminuer, lorsque c’est possible, l’efficience du micro-ondes.

Risques pour la santé : l’avis de la chimiste
Les aliments cuits au micro-ondes ne posent aucun danger pour la santé, contrairement à ce que prétend une légende urbaine persistante. Les ondes ne restent pas dans les aliments après leur cuisson. Le seul véritable danger est de se brûler lorsqu’un aliment est trop chaud.

Écoutez la liste d'écoute de Première PLUS sur le four à micro-onde

Chargement en cours