Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mercredi 8 novembre 2017

Le chant, une activité aux nombreux bienfaits pour la santé

Publié le

Les personnes qui font partie d’une chorale auraient une meilleure capacité pulmonaire que celles qui ne chantent pas.
Les personnes qui font partie d’une chorale auraient une meilleure capacité pulmonaire que celles qui ne chantent pas.   Photo : iStock

Les petits plaisirs de la vie ont parfois des vertus thérapeutiques. C'est le cas du chant, que vous le pratiquiez sous la douche, dans une chorale ou pour le simple plaisir de fredonner vos airs préférés. Selon de nombreuses études, le chant permettrait de mieux gérer la douleur chronique et d'amoindrir les problèmes respiratoires, explique le physiothérapeute Denis Fortier.

Le chant non seulement peut être bénéfique pour les enfants ayant des difficultés respiratoires, mais il peut aussi être efficace pour les adultes souffrant de maladies pulmonaires obstructives chroniques, qui touchent près de 10 % des 35 ans et plus. La prévalence chez les personnes de 65 ans et plus serait de l’ordre de 20 %.

D'autres vertus sont associées au chant, explique Denis Fortier :

  • Chanter une berceuse à un bébé pour l’endormir durant le premier mois de sa vie diminuerait les coliques et le stress vécu par le parent, et espacerait les périodes d’éveil du bébé durant la nuit;
  • Les chercheurs affirment aussi que les berceuses quotidiennes favorisaient de meilleurs liens entre la mère et l’enfant;
  • Le chant améliorerait et maintiendrait les qualités de la voix d'une personne atteinte de la maladie de Parkinson, sa qualité de vie ainsi que certains paramètres de sa respiration.

Référence :
« 6 bonnes raisons de chanter plus souvent! », Denis Fortier, publié sur son site web, 2017



Chargement en cours