Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du jeudi 12 octobre 2017

La marche afghane, une activité méconnue aux nombreux bienfaits

Publié le

La marche afghane favorise, entre autres, une meilleure désintoxication de l'organisme et un renforcement du système immunitaire.
La marche afghane favorise, entre autres, une meilleure désintoxication de l'organisme et un renforcement du système immunitaire.   Photo : iStock

Née dans les années 1980 à partir d'observations faites par un Français auprès des nomades afghans, la marche afghane, dont le concept de base est la synchronisation de la respiration avec les pas, reste encore peu connue au Québec. Cette activité procure pourtant un très grand bien à ceux qui la pratiquent, dit l'athlète paralympique Benoît Huot.

La marche afghane met la respiration au cœur de la marche. Elle repose sur une technique nasale avec ou sans rétention de souffle et différents rythmes, selon la topographie ou l'objectif de notre marche.

Le fondateur de la marche afghane, Édouard G. Stiegler, est un grand marcheur lui-même. Il a donné ce nom à cet art en hommage aux nomades qu’il a observés en Afghanistan, qui étaient capables d'effectuer des marches de plus de 60 km par jour en haute altitude pendant des dizaines de jours.

Les quatre étapes de base pour s’initier à la marche afghane sur un terrain plat sont les suivantes :

- Inspirer sur trois pas
- Maintenir sa respiration sur le quatrième pas
- Expirer sur trois pas
- Maintenir l’expiration sur le dernier pas, avant de recommencer le cycle

Benoît Huot explique que les bienfaits cumulés de la marche et de la respiration rythmique profonde sont multiples. En voici quelques-uns :

- Améliore le tonus musculaire
- Régularise le système cardiorespiratoire
- Harmonise les hémisphères cérébraux
- Améliore la circulation sanguine
- Permet d’être conscient du moment présent
- Améliore la capacité respiratoire
- Favorise le développement de l’endurance

L’athlète paralympique ajoute que cette marche peut être pratiquée par tous et sur tout terrain, même s'il est plus agréable de la pratiquer dans la nature. Les marcheurs commenceront à sentir les effets bénéfiques de la marche afghane au bout d'une trentaine de minutes.

Chargement en cours