Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mardi 10 octobre 2017

Les gadgets dans la voiture, plus dangereux que les textos au volant

Publié le

Le système GPS est une source de distraction aussi dangereuse que les textos au volant.
Le système GPS est une source de distraction aussi dangereuse que les textos au volant.   Photo : iStock

Les nombreuses technologies comprises dans les véhicules, qui incluent le système de positionnement par satellite (GPS), le lecteur musical, la radio et les fonctions de communication, posent un risque aussi dangereux pour le conducteur, sinon plus, que les textos au volant. Voilà la conclusion à laquelle arrive une équipe de chercheurs de l'Université de l'Utah. Gilles Payer se penche sur cette nouvelle, publiée récemment sur le site Internet américain d'information financière Market Watch.

Selon cette étude, menée pour l’American Automobile Association Foundation for Traffic Safety, le texto au volant n’est pas la source de distraction la plus dangereuse pour les conducteurs.

Les trois sources de distraction les plus dangereuses en voiture sont, dans l’ordre :

- La programmation du système GPS
- L’envoi et la réception de textos
- La programmation de la musique et les appels téléphoniques

24 secondes d'inattention
Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont testé 30 véhicules en 2017. Les conducteurs qui ont participé à l'étude devaient effectuer quatre tâches pendant la conduite : faire un appel téléphonique, envoyer un texto, syntoniser la radio et programmer le système GPS.

L’étude a permis de constater que l’attention des conducteurs quittait la route pendant 24 secondes, en moyenne, lorsqu’ils manipulaient le système GPS, utilisaient le système de commande vocale ou touchaient l’écran tactile dans la voiture.

L'article du Market Watch mentionne que des études antérieures menées par la National Highway Traffic Safety Administration ont démontré que le risque d’accident mortel était multiplié par deux lorsque le conducteur quittait la route des yeux pendant deux secondes.

« Avec les meilleures intentions, nous installons des technologies dans les voitures en pensant que cela rendra la conduite plus sécuritaire, mais les conducteurs se servent de ces technologies d’une manière qu’on ne peut pas toujours prévoir », a dit David Strayer, professeur en psychologie et responsable de l’étude, à Market Watch.

Chargement en cours