Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du lundi 11 septembre 2017

Chiens et chats heurtés par une voiture : un triste bilan au Québec

Publié le

Après un accident, même si votre chien ou votre chat semble indemne, consultez sans délai votre vétérinaire, recommande Jean Gauvin.
Après un accident, même si votre chien ou votre chat semble indemne, consultez sans délai votre vétérinaire, recommande Jean Gauvin.   Photo : iStock

« Le problème est très important et nous devons agir afin de faire diminuer cette hécatombe », lance le vétérinaire Jean Gauvin au sujet du nombre important de chiens et chats qui, chaque année, se font frapper par une voiture au Québec. En 2016, environ 7200 chiens et 4800 chats ont été amenés dans un établissement vétérinaire en raison d'un accident impliquant une automobile.

Selon un sondage mené récemment par l’Association des médecins vétérinaires du Québec (AMVQ) en pratique des petits animaux, 75 % des médecins vétérinaires ont dit avoir vu au moins un de leurs patients félins être heurté par une automobile en 2016. Cette proportion passe à 81 % lorsqu’on parle des patients canins.

Le sondage révèle aussi que 32 % des chats qui sont amenés chez le vétérinaire après avoir été impliqués dans un accident sont morts et 43 % d’entre eux ont dû être euthanasiés pour soulager leur souffrance. Chez les chiens, les données sont à peine meilleures puisque 31 % sont morts et 34 % ont été euthanasiés.

Ce qui est alarmant, souligne Jean Gauvin, c’est que ces données sont sans doute très loin de représenter le nombre réel de victimes. Ce ne sont pas tous les cas qui sont rapportés, note-t-il.

Les blessures les plus fréquemment traitées par les vétérinaires sont les suivantes : plaie cutanée, perte d’un membre, boiterie, choc cardiovasculaire, coma, commotion cérébrale, contusion musculaire, contusion pulmonaire, fracture, hémorragie interne, luxation, paralysie, perte d’un œil, plaie ouverte et trauma crânien.

Quelques conseils
Selon Jean Gauvin, il existe de nombreuses solutions pour faire diminuer ce triste bilan. Voici ce que le vétérinaire propose :

- Laissez votre chien ou chat en laisse et assurez-vous que son collier ou son harnais est suffisamment solide et bien ajusté;

- N’utilisez pas de laisse rétractable et assurez-vous que votre chien n’est pas en mesure de s'enfuir en sécurisant votre terrain ou en gardant les portes fermées en tout temps;

- Évitez de laisser vagabonder vos chats dans un environnement où les automobiles roulent à grande vitesse et où il y a beaucoup de circulation;

- Identifiez toujours vos animaux afin qu’en cas de soins d’urgence, vous puissiez être contacté rapidement;

- Automobiliste, roulez moins vite.

Chargement en cours