Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du lundi 14 août 2017

Les bienfaits de la méditation pour l'apprentissage des écoliers

Publié le

Les bienfaits de la méditation pour les enfants sont nombreux.
Les bienfaits de la méditation pour les enfants sont nombreux.   Photo : iStock

Si la méditation procure des bienfaits aux adultes qui en épousent les principes, cette pratique est aussi bénéfique pour les enfants en classe, souligne l'ergothérapeute Brigitte Leblanc. Ces dernières années, de nombreuses études ont démontré que la méditation a des répercussions positives sur la mémoire et la concentration des enfants, notamment chez ceux qui ont un problème de comportement.

La méditation de pleine conscience commence tranquillement à faire son chemin dans certains établissements au pays, note Brigitte Leblanc. C’est le cas en Colombie-Britannique, où de nombreuses écoles primaires ont adopté le programme de relaxation MindUp.

Kimberly Schonert-Reichl, chercheuse en psychologie à l'Université de la Colombie-Britannique, a d'ailleurs mené une étude à propos de la méditation en milieu scolaire dans cette province.

L'étude, rendue publique en 2015, a comparé deux groupes d'élèves de 4e et 5e année. L’un avait suivi le programme MindUp, l'autre non. Les résultats ont démontré que pour le premier groupe, les incivilités en classe avaient diminué et que la sensation de bien-être des écoliers était à la hausse, tout comme leurs résultats scolaires en mathématiques.

Cette étude a aussi démontré que les écoliers qui pratiquaient la méditation arrivaient à mieux gérer leur stress et développaient de l’empathie ainsi que le sens de l'entraide.

Parfait pour les enfants turbulents
D’autres chercheurs se sont intéressés à la méditation et à ses bienfaits chez les enfants ayant de graves problèmes d'apprentissage, indique Brigitte Leblanc. C’est le cas de Catherine Malboeuf-Hurtubise, psychologue et professeure en développement de l'enfant et de l'adolescent au Département des sciences de l'éducation à l'Université du Québec en Outaouais.

D'après ses travaux, un enfant qui pratique la méditation peut devenir moins anxieux et moins agressif. Cela a aussi des effets positifs sur son inattention en classe, selon Catherine Malboeuf-Hurtubise, qui intervient auprès d’enfants ayant de graves troubles d’apprentissage ou des troubles de langage.

Quelques références suggérées par Brigitte Leblanc sur la méditation :
Calme et attentif comme une grenouille, Eline Snel, Les Éditions Transcontinental, 2012
Mission méditation, Catherine Malboeuf-Hurtubise et Éric Lacourse, Éditions Midi trente, 2016
3 minutes à méditer, Christophe André, L’Iconoclaste, 2017
Le site web de Laurence Mercier au sujet de la méditation à l’école
« Enhancing Cognitive and Social-Emotional Development Through a Simple-To-Administer Mindfulness-Based School Program for Elementary School Children: A Randomized Controlled Trial », Kimberly Schonert-Reichl, Eva Oberle, Molly Stewart Lawlor, David Abbott, Kimberly Thomson, Tim F. Oberlander et Adele Diamond, publié dans Developmental Psychology, 2015

Chargement en cours