Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du jeudi 10 août 2017

Les bienfaits d’initier son enfant à l'épargne

Publié le

Jean-Grégoire Morand enseigne depuis quelque temps les bases de l'épargne à sa fille de 9 ans, Clarisse.
Jean-Grégoire Morand enseigne depuis quelque temps les bases de l'épargne à sa fille de 9 ans, Clarisse.   Photo : Radio-Canada / Pascal Michaud

Comme le font de nombreux parents au Québec, Jean-Grégoire Morand a décidé d'initier sa fille de 9 ans aux règles de base de l'épargne. Chaque semaine depuis un an, Clarisse reçoit un dollar de son père, qu'elle choisit de déposer soit dans une petite boîte consacrée aux dépenses à court terme, dans une autre destinée aux dépenses à moyen terme ou dans une petite boîte réservée à l'épargne avec intérêt. Au terme de cette expérience de 365 jours, Clarisse a déjà fait savoir à son père qu'il n'était plus nécessaire de conserver les deux premières boîtes.

« L’idée initiale, c’était de voir un peu quel genre de décisions elle prendrait », explique Jean-Grégoire Morand, qui travaille dans les services-conseils en régimes d'épargne-retraite et en gestion d'actifs depuis plus de 20 ans.

Rapidement, Clarisse a réalisé quel était le potentiel de la troisième boîte, c’est-à-dire celle consacrée à l’épargne avec intérêt. Pour chaque dollar qu’elle décide de mettre dans cette boîte depuis un an, son père y ajoute 25 ¢ en guise d’intérêt. « Elle ne voit plus l’intérêt de revenir à des notions de court terme », se réjouit Jean-Grégoire Morand.

Au-delà d’enseigner à sa fille les notions de base des différentes stratégies d’investissement, Jean-Grégoire Morand voulait aussi que cette expérience l'initie au contact de l'argent, à une époque où sa dématérialisation ne fait que croître.

Je voulais qu’elle puisse manipuler l’argent. [...] Je pense que la prochaine étape, c’est évidemment d’ouvrir un compte de banque comme on a tous fait quand on était jeune.

Jean-Grégoire Morand

Chargement en cours