Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Stéphane Garneau
Audio fil du mardi 6 juin 2017

Retourner au travail après un épuisement professionnel

Publié le

L'arrêt de travail pour cause d'épuisement professionnel doit s'accompagner d'une thérapie.
L'arrêt de travail pour cause d'épuisement professionnel doit s'accompagner d'une thérapie.   Photo : iStock

Oubliez l'insécurité à votre retour au travail après un épuisement professionnel : vos collègues vous accueilleront généralement à bras ouverts. C'est du moins ce que constate le psychologue Nicolas Chevrier, qui souligne que « l'arrêt de travail doit être vu comme un temps de réflexion visant à améliorer son approche du travail et que le retour doit se faire progressivement, sans espoir de redevenir tout de suite fonctionnel à 100% ».

« Il faut voir l’arrêt de travail comme un outil thérapeutique, pas comme une condamnation ou une punition », précise Nicolas Chevrier, psychologue spécialiste du monde du travail. « L’idée est que l’employé prenne du recul, qu’il recharge ses batteries et qu’il prenne le temps d’analyser son rapport au travail. C’est ainsi qu’à son retour, il pourra éviter les rechutes. »

L’employé en burn-out doit se consacrer à comprendre les facteurs qui ont participé au développement de son problème au travail. Ce peut être, par exemple, un problème d’affirmation de soi ou de gestion des émotions, ou encore un perfectionnisme dysfonctionnel.

Nicolas Chevrier

Si tout va bien, l’arrêt de travail ne devrait pas durer plus de 6 mois. Pour y arriver, il faut consulter un psychologue pendant cette période, pour éviter de plonger dans un stade de dépression plus avancé au bout de quelques semaines sans avoir développé des outils pour affronter la situation. Et surtout, comme le souligne Nicolas Chevrier, « la thérapie doit se concentrer sur les questions reliées au travail. Si votre psychologue creuse trop les problèmes personnels reliés à votre enfance, il y a de fortes chances que cela ne vous aide pas à développer de nouvelles stratégies d’adaptation face aux difficultés vécues au travail. »

Chargement en cours