Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Sophie-Andrée Blondin
Audio fil du mardi 16 mai 2017

Stress et insatisfaction : des faits… et quelques déductions tordues

Publié le

Le chroniqueur Gilles Payer place son casque d'écouteurs devant ses yeux.
Le chroniqueur Gilles Payer, qui tente de cacher sa vraie identité à la caméra   Photo : Radio-Canada / Julien Lamoureux

Si les Ontariens et les personnes qui gagnent entre 80 000 et 120 000 $ ont plus souvent dit qu'ils voudraient avoir un travail plus valorisant que les autres répondants du sondage des Éclaireurs, « c'est peut-être que l'échantillon compte beaucoup de fonctionnaires », blague le chroniqueur Gilles Payer, qui s'amuse à tirer quelques conclusions – parfois tordues – à partir des données.

Il trouve intéressant de différencier les choix des répondants selon leur groupe d’âge, leur sexe, leur emplacement ou leur situation financière. Par exemple, les principales préoccupations des jeunes de 18 à 34 ans – la situation financière et le travail – sont assez différentes de celles de la moyenne du sondage (l’éducation des enfants et la santé de la famille).

Il constate également que c’est le travail qui stresse le plus les personnes ayant un revenu plus élevé. « Ce n’est pas le travail qui les stresse : c’est leur train de vie! Tout le monde dépense selon ses moyens, et un peu plus. Si vous gagnez moins, vous ne pourrez donc pas maintenir ce train de vie », analyse Gilles Payer.

Découvrez tous les résultats du sondage et comparez-vous avec les répondants sur le site qui lui est consacré.

Chargement en cours