Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Avis aux internautes de l'extérieur du Canada. Les droits liés aux Jeux Olympiques restreignent l'accès à l'écoute en direct et au rattrapage de certaines émissions.

Chargement en cours

Sophie-Andrée Blondin
Audio fil du samedi 5 mars 2016

Conseils simples pour rendre votre maison plus saine

Publié le

Nicolas Girouard et son entreprise d'écoconstruction, Les projets de Nicolas
Nicolas Girouard et son entreprise d'écoconstruction, Les projets de Nicolas. Photo : http://www.projetsdenicolas.com/

Peinture, colle, moulure ou vinyle sont des éléments qui font partie de notre maison sans qu'on y porte trop attention. Pourtant, comme bien d'autres matériaux utilisés dans la construction de nos habitations, ils peuvent nous rendre malades à notre insu. L'écoentrepreneur Nicolas Girouard explique comment transformer sa maison pour qu'elle soit la plus saine possible pour notre santé et pour l'environnement. 

On n’hésite pas à dresser un bilan de l'état de notre voiture (quantité de lave-glace, pression des pneus, etc.), mais il est rare qu’on fasse de même avec notre maison. Nicolas Girouard propose une liste d'éléments à surveiller pour rendre notre maison plus saine. Le principe de base : « apprendre à comprendre sa maison ».

Il y a deux principaux aspects sur lesquels on peut agir par nous-mêmes pour rendre notre maison plus saine :

1. La qualité de l’air

  • Éviter d'être en contact avec les composés organiques volatils (COV) contenus dans les produits comme la colle, la peinture, etc.
  • Faire attention au radon. Il s'agit d'un gaz contenu dans la croute terrestre. Une maison sur sept à Montréal dépasse le seuil sécuritaire. Ce gaz est inodore et incolore. Il est la deuxième cause du cancer du poumon. On peut effectuer un test pour déterminer la quantité de ce gaz dans notre maison, ce qui coûte de 30 $ à 40 $. 
  • S'assurer que de l'air frais circule dans la maison. Les vieilles maisons sont bien ventilées, même parfois trop, puisqu’il vente à l’intérieur. Les nouvelles constructions sont munies d'échangeurs d'air, ce qui les rend plus performantes énergiquement. Toutefois, lorsqu'on rénove une vieille maison, il est primordial de trouver le bon équilibre entre isolation et circulation d'air pour faire sortir l'air vicié. Sinon, les maux de tête feront partie de notre quotidien.

2. Les problèmes causés par les dégâts d'eau

  • Les moisissures et champignons peuvent entrainer des problèmes respiratoires et abimer la structure de la maison.
  • Vérifier s’il n’y a pas de fuites d’eau insidieuses et si la plomberie est adéquate. 
  • Effectuer les rénovations avec un pinceau et un tube de silicone afin de gratter et de calfeutrer les fenêtres et les portes. On peut peinturer les cadres des fenêtres au besoin. C’est un entretien préventif contre les infiltrations d’eau et la moisissure. 

Ce qu'on devrait toujours éviter à la maison 

  • Les COV présents dans la peinture, dans les moulures et la colle. Il existe maintenant de bonnes peintures sans COV.
  • Les moulures devraient être en pin jointé, un produit québécois fabriqué avec des retailles de bois. Les moulures en MDF sont à proscrire, car rares sont celles qui ne contiennent pas de COV.
  • Les colles sans COV sont malheureusement plus difficiles à trouver.
  • L'urée-formaldéhyde est un agent liant que l’on trouve dans le vinyle, dans les stratifiés des comptoirs ou des caissons de cuisine

Maison saine ne va pas toujours de pair avec écologie
Les choix les plus sains pour la santé ne sont pas toujours les plus écologiques, explique Nicolas Girouard. Les constructions écologiques sont axées sur des critères de performance et d'économie d'énergie. Pour atteindre de hauts niveaux de performance, il faut parfois faire des choix moins sains. Par exemple, les panneaux de polyisocyanurate sont très efficaces pour l’isolation, mais le choix le plus sain serait celui de la paille. « L'idée est d'avoir une vision globale et de faire le choix le plus adapté au contexte explique l'entrepreneur. 

Ressource : 

Le site de la Société canadienne d'hypothèque et de logement contient des listes de vérification pour nous aider à mieux comprendre notre maison ou notre logement.

À propos

Ce magazine, à la fois ludique et rigoureux, traite de consommation et de santé, des sujets qui préoccupent nos contemporains. Sophie-Andrée Blondin s'entoure chaque soir de collaborateurs, présents durant toute l'émission, des experts qui partagent leur expérience, qui commentent et expliquent sous forme de chroniques les enjeux qui animent leur domaine.

Différents champs d'expertise sont ainsi mis à contribution : finances personnelles, voyage, droit du consommateur, science, médecine, mode, marketing, pharmacie...

Des invités se greffent tous les jours à cette équipe d'Éclaireurs, selon la pertinence de leurs recherches ou de leurs réalisations.

Les auditeurs sont invités à participer à la discussion grâce aux réseaux sociaux.

Équipe

Animation : Sophie-Andrée Blondin
Chroniques :
Sylvain Allard, professeur de design à l'Université du Québec à Montréal
Luc Arbour, Gestionnaire marketing
Dre Karine Bériault, omnipraticienne
Alexandre Bordeleau, dentiste
Karl Brousseau, optométriste
Patrick Daneau, philosophe
Marianne Desautels, journaliste scientifique
Patrick Dion, journaliste
Jacques Forest, psychologue
Denis Fortier, physiothérapeute
Marie-Julie Gagnon, spécialiste des voyages
Stéphane Garneau, journaliste
Jean Gauvin, vétérinaire
Luc-Alain Giraldeau, biologiste
Madeleine Goubau, journaliste mode
Dr Simon Pierre Landry, omnipraticien
Bernard Lavallée, nutritionniste
Brigitte Leblanc, ergothérapeute
Stéphanie Lévesque, ébéniste
Jacques Nantel, expert en marketing
Marie-Laurence Paquin, cascadeuse
Gilles Payer, journaliste
Jean-Philippe Pilon, pharmacien
Véronick Raymond, comédienne et communicatrice
Nathalie Schneider, journaliste spécialisée en plein air
Sylvain B. Tremblay, planificateur financier

Recherche : Églantine Pandelé et Nancy Vanasse
Site Internet : Amarilys Proulx
Assistance à la réalisation : Maude Sills-Néron
Réalisation : Louis-Yves Dubois

Baladodiffusion

Chargement en cours