Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Chargement en cours

Stéphane Garneau
Audio fil du samedi 23 janvier 2016

10 nouvelles façons de ne pas être touriste au 21e siècle

Publié le

Une famille de touristes déambule tranquillement sur la Place du Dam à Amsterdam.
Une famille de touristes déambule tranquillement sur la Place du Dam à Amsterdam. Photo : iStock

Qui ne déteste pas se faire identifier comme « touriste » en voyage? L'industrie touristique l'a bien compris et se transforme pour offrir des expériences axées sur l'authenticité, les sens, l'urbanité et l'immersion. Décryptage avec Paul Arseneault, professeur à la Chaire de tourisme Transat de l'École des sciences de la gestion de l'UQAM. 

Les 10 tendances en tourisme à l'aube de 2020. Le tourisme du futur...

  1. Sera expérientiel et sensoriel. « On ne veut pas le voir, on veut le vivre » est le nouveau mantra. Le touriste veut expérimenter le quotidien comme le vivent les habitants locaux. 
  2. Se confirmera comme urbain. Le touriste délaissera la mégalopole pour la ville de taille moyenne et le grand village. 
  3. Verra apparaître davantage de modèles disruptifs. Nous sommes dans un mouvement inéluctable d'institutionnalisation de la disruption : il faut constamment s'attendre à des innovations qui obligent à s'adapter. 
  4. Vivra une forte hybridation des lieux et des fonctions. Les grands hôtels, par exemple, offrent des laissez-passer aux habitants du quartier pour leurs gymnases. L'objectif est de créer des espaces où se mélangent touristes et résidents. 
  5. Deviendra le lieu de nouvelles saturations et de refus du tourisme. Les hauts lieux touristiques mondiaux, du Machu Picchu à Barcelone en passant par Venise, cherchent de plus en plus à limiter l'afflux de visiteurs. 
  6. Reposera sur l’innovation ouverte et la cocréation. Les clients et les habitants locaux sont de plus en plus engagés dans la création de nouveaux modèles touristiques grâce aux technologies. 
  7. Passera de la mobilité à l’omniprésence. Les multiples médias sociaux participent à rehausser la valeur des expériences.
  8. Vivra l’apogée de la personnalisation. Fini les circuits de masse; le voyageur branché se construit désormais un parcours sur mesure. 
  9. Sera motivé par la quête permanente du mieux-être. On témoigne désormais de son statut social par la consommation d’expériences plutôt que de biens matériels.
  10. Deviendra immersif et poussera encore plus loin la notion d’authenticité. Plus une expérience permet d’être immergée dans la culture locale, plus elle est considérée authentique. 
 

À propos

Ce magazine, à la fois ludique et rigoureux, traite de consommation et de santé, des sujets qui préoccupent nos contemporains. Sophie-Andrée Blondin et ses collaborateurs, présents durant toute l'émission, déboulonnent les mythes qui ont souvent cours dans ces domaines. Des experts sont invités en studio pour faire part de leur expérience ou de leur opinion sur un thème donné. Des capsules d'information alimentent la discussion.

Des chroniqueurs se greffent à l'occasion pour parler de différents champs d'expertise : finances personnelles, voyage, droit du consommateur, science, etc.

Toutes les semaines, il y a un coup de sonde autour du monde afin d'y faire des trouvailles, que ce soit un objet ou une tendance dans la société.

Les auditeurs sont invités à participer à la discussion grâce aux réseaux sociaux.

Équipe

Animation : Stéphane Garneau
Recherche : Annie Richer

Chroniques
Véronick Raymond, comédienne et communicatrice
Christian Bourque, expert en marketing,
Jean-François Ouellet, expert en marketing
Mariane Desautels, journaliste scientifique
Karine Bériault, omnipraticienne
Madeleine Goubau, journaliste spécialisée en mode
Sylvain B. Tremblay, planificateur financier
Denis Fortier, physiothérapeute
Jean-Philippe Pilon, pharmacien
Marie-Julie Gagnon, spécialiste des voyages
Luc Arbour, expert en marketing automobile
Jean Gauvin, vétérinaire
Gilles Payer, journaliste à la revue des consommateurs
Patrick Dion, chroniqueur de la petite histoire des objets de consommation

Assistance à la réalisation : Nadine Viel et Félicie Faugère
Réalisation : Nancy Vanasse
Site Internet : Philippe Couture

Baladodiffusion

Chargement en cours