Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Sophie-Andrée Blondin
Audio fil du samedi 12 mars 2016

Le tour du monde avec un seul billet d'avion

Publié le

Un avion déchire le ciel.
Un avion déchire le ciel.   Photo : iStock

Les grands voyageurs ont eu de quoi rêver dans les dernières semaines : la compagnie Air New Zealand a lancé un nouveau billet d'avion « tour du monde » à moins de 1500 euros. D'autres compagnies offrent des forfaits similaires. L'aubaine est alléchante, mais il y a tout de même anguille sous roche, a constaté la chroniqueuse de voyage Marie-Julie Gagnon. 

En théorie, le concept est simple : on achète le billet « tour du monde », on choisit nos escales et on s'envole. En pratique, par contre, il y a souvent des restrictions qui compliquent le voyage. Par exemple, toutes les destinations ne sont pas offertes et il arrive que certaines portions du trajet doivent être parcourues par voies terrestres.

Dans le cas du nouveau billet d'Air New Zealand, aucune ville canadienne ne fait partie des destinations de départ, a constaté Marie-Julie Gagnon. Il faut donc se rendre à Londres ou à Paris pour commencer son itinéraire. Outre ceux de cette compagnie aérienne, les forfaits « tour du monde » les plus connus sont sans doute ceux de Star Alliance (1300 destinations dans 192 pays), le Go Round the World de SkyTeam (1052 destinations dans 17  pays), et l'offre de One World (on doit s’arrêter sur au moins trois continents et avoir moins de 16 segments de vol).

Exemples de prix pour l'itinéraire Montréal-Londres-Rome-Phuket-Montréal :

  • Avec Star Alliace : 4876 $
  • Avec Sky Team : 4730,40 $
  • Avec One World : impossible d'avoir un prix avec l'outil en ligne

Billet « tour du monde » ou série de billets individuels?
La réponse à cette question n'est pas simple, observe Marie-Julie Gagnon. Tout dépend de notre itinéraire et du budget dont nous disposons. Elle suggère deux ressources utiles pour jauger les options et déterminer la plus avantageuse : le blogue de voyage de Jennifer Doré Dallas, Moi, mes souliers, dans lequel elle répond à plusieurs questions à propos de la logistique, et le dossier spécial du Routard sur les tours du monde. 

Avec les billets " tour du monde ", si on veut faire un gros voyage d'un an avec de nombreuses destinations, ça peut monter très, très, très vite.

Marie-Julie Gagnon

La conclusion? 

« À partir du Canada, les billets individuels sont souvent un meilleur choix que les billets « tour du monde ». Marie-Julie Gagnon suggère également d'avoir recours aux conseils de professionnels, qui ont parfois accès à des ressources et à des connaissances qui peuvent nous aiguiller vers ce qui convient le mieux à nos envies et à notre budget. 

Chargement en cours