Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Animatrice Sophie-Andrée Blondin
Audio fil du dimanche 16 juillet 2017

Le fleuve Saint-Laurent sous la loupe

Publié le

Photographié de côté
Le navire Lampsilis   Photo : Radio-Canada

Ça fourmille ces jours-ci sur le Lampsilis, le navire de recherche de l'Université du Québec à Trois-Rivières. Une équipe de chercheurs multidisciplinaires sillonne le fleuve Saint-Laurent afin de dresser son bilan de santé. Multipliant pendant 12 jours les aller-retour entre le lac Saint-François et Sainte-Anne-de-la-Pérade, les scientifiques recueillent des échantillons d'eau, de molécules et de poissons pour évaluer la présence de contaminants.

Jusqu’à maintenant, nous n’avons pas bien caractérisé l’ensemble des différents types de polluants qui se retrouvent dans le Saint-Laurent et c’est l’objectif de la mission cette année.

François Guillemette, professeur en sciences de l'environnement, Université du Québec à Trois-Rivières

Des sondes sont utilisées pour mesurer finement les particules présentes dans l’eau, dont la couleur est en changement constant. « Ces appareils intègrent toutes sortes de variables pour caractériser la qualité de l’habitat du fleuve », indique Jean-François Lapierre, professeur adjoint en sciences biologiques à l’Université de Montréal.

Résultats attendus

La récolte des éléments va bon train. Comme la mission en est une de collaboration entre plusieurs universités, les données sont partagées pour effectuer une analyse spécifique selon les différentes expertises. Les résultats sont attendus pour la fin de l’année 2017.

Ensuite, l’équipe pourra poursuivre ses travaux. En effet, en mars dernier, le gouvernement provincial allouait 22 millions de dollars à la recherche scientifique en milieu maritime. De cette enveloppe, 1,8 million ira à l’entretien et aux coûts d’exploitation du Lampsilis.

Chargement en cours