Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Isabelle Fleury
Audio fil du mardi 13 juin 2017

Gil Grand, Jack de Keyser, Scarlett Jane: une petite taverne attire les vedettes depuis 10 ans

Publié le

Le propriétaire de la Taverne Lavigne, Guy Fortier, derrière son bar.
Le propriétaire de la Taverne Lavigne, Guy Fortier, est bien fier de la survie de son établissement depuis 10 ans.   Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

À mi-chemin entre Sudbury et North Bay, dans un village situé le long de la route 64, une taverne fait faire de plus en plus de détours à bien des musiciens reconnus. La Taverne Lavigne célèbre ces jours-ci son 10e anniversaire et peut s'enorgueillir de devenir un arrêt presque incontournable pour les amateurs de musique.


Le bluesman Jack deKeyser, la vedette country Gil Grand, la demi-soeur de Neil Young, Astrid, et le duo nord-ontarien Scarlett Jane ne sont que quelques-uns des artistes à s'être produit sur la petite scène de la Taverne Lavigne, depuis que Guy Fortier a acheté l'établissement.

La géographie nous aide. Si un orchestre veut aller dans l'est ou vers l'ouest, il faut qu'ils passent par ici. Et ils font un petit détour par ici pour un soir ou deux et ils continuent.

Guy Fortier, qui explique comment réussir à attirer les vedettes à sa taverne
Jack de Keyzer est un des premiers artistes à être passé par la taverne.
Jack de Keyzer est un des premiers artistes à être passé par la taverne. Photo : Radio-Canada/Frédéric Projean

La magie du direct

Guy Fortier attribue le succès de son commerce par la volonté des gens de voir de la musique « live ».

Dans cette salle de 70 places, les spectateurs ont presque l'impression d'avoir un concert privé...

C'est un rêve que j'ai toujours eu d'avoir une taverne avec de la musique. Dix ans, ça veut dire qu'on a du succès. On a passé la période de temps où la plupart des commerces qui ne connaissent pas de succès ferment leurs portes

Guy Fortier, propriétaire de la Taverne Lavigne
Chanelle Albert à l'habitude de se produire à la Taverne Lavigne.
Chanelle Albert croit que la Taverne Lavigne commence à avoir une belle réputation auprès des musiciens. Photo : Radio-Canada/Frédéric Projean

Première chance

La jeune auteure-compositrice-interprète Chanelle Albert considère l'établissement presque comme son 2e chez soi.

C'est Guy Fortier qui lui a donné la première chance de se produire en public avec un salaire, à l'âge de 17 ans.

Il lui a aussi donné un travail de serveur, et elle est parfois invitée par les artistes pour les accompagner sur la scène.

Je crois que Lavigne est un petit paradis. C'est au bord du lac. C'est beau. C'est un différent rythme. Tu te sens vraiment en vacances ici. C'est le fun. Il y a plusieurs grands noms qui viennent, et ça a développé une belle réputation.

Chanelle Albert, auteure-compositrice-interprète
Sous ses allures plutôt modestes, la Taverne Lavigne accueille de plus en plus de grands noms de la chanson.
Sous ses allures plutôt modestes, la Taverne Lavigne accueille de plus en plus de grands noms de la chanson. Photo : Radio-Canada/Frédéric Projean

Ambitions

Le propriétaire de la Taverne Lavigne espère maintenant continuer « pour 10 ans, minimum! »

Il aimerait bien attirer davantage de vedettes américaines.

Les vedettes québécoises se font cependant tirer l'oreille.

« Ils ont peut-être peur de se déplacer en Ontario pour prendre une chance dans une petite salle... »

Chargement en cours