Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Isabelle Fleury
Audio fil du jeudi 26 octobre 2017

Rencontre avec le nouveau chef en résidence de l'Orchestre Symphonique de Thunder Bay

Publié le

Le chef d'orchestre dirige ses musiciens.
L'Orchestre de la francophonie sous la direction de Simon Rivard.   Photo : Inès Jussaume

Récemment arrivé dans le Nord-Ouest, le chef en résidence de 28 ans amorce un mandat de deux ans au cours duquel il risque fort de laisser sa marque.

Un texte de Tobie Bureau-Huot

Le moins qu'on puisse dire, c'est que le calendrier de Simon Rivard est bien rempli. Après avoir dirigé à pied levé l'Orchestre de la Francophonie l'été dernier, il s'est officiellement joint à l'Orchestre Symphonique de Thunder Bay (TBSO) à la mi-septembre, dirigeant son premier concert devant public moins de six semaines plus tard. Un travail colossal quand on considère que malgré l'unité démontrée sur scène, un orchestre demeure d'abord et avant tout un groupe composé de dizaines d'individus uniques, qu'il faut apprendre à connaître.

Quand je suis arrivé, la courbe d'apprentissage a été assez grande [...] mon travail a été de comprendre la dynamique de ce groupe là, comprendre d'où l'énergie vient pour être capable de la canaliser.

Simon Rivard, Chef en résidence de l'Orchestre Symphonique de Thunder Bay

Même s'il est originaire du Québec, le titulaire d'une maîtrise en direction d'orchestre de l'Université McGill connaissait le TBSO de réputation, vu le grand nombre de Québécois qui y jouent ou s'y sont impliqués au fil des ans. Il mentionne au passage les Stéphane Laforest, Jean-Michel Malouf et Stéphane Potvin. « Le public ici est habitué d'avoir des chefs qui sont bilingues, même un petit peu mal à l'aise en anglais parfois! Ils aiment le charme des francophones et nous, quand on arrive à Thunder Bay, ça fait du bien de pouvoir apporter un peu de notre culture avec nous », d'ajouter Rivard, un sourire dans la voix.

Former le public de demain

Malgré son arrivée récente et son mandat relativement court, Simon Rivard travaille déjà à une cause qui pourrait laisser une forte empreinte dans le Nord-Ouest : l'éducation musicale des jeunes. Un des projets qu'il chérit est celui d'attirer le programme El Sistema, qui permet l'enseignement gratuit de la musique aux enfants.

À l'Orchestre de Thunder Bay, les gens qui sont nés [ici], on les compte sur les doigts d'une main. Il n'y a pas de représentation autochtone. Avec un programme comme El Sistema, il y a des possibilités que dans 15 ans, peut-être, il y ait notre premier musicien formé à Thunder Bay qui fasse partie de l'Orchestre.

Simon Rivard, Chef en résidence de l'Orchestre Symphonique de Thunder Bay

Une saison sous le signe de la nouveauté

Le TBSO accueille également cette année son nouveau directeur musical :  Paul Haas. Même s'il ne le connaissait pas auparavant, Simon Rivard se dit enchanté de sa rencontre avec le maestro, avec qui il a travaillé à l'occasion du premier concert de la saison: « C'est vraiment un musicien exceptionnel. Le concert qu'on a eu samedi est un événement qui va rester gravé dans ma mémoire. Je pense que c'est bien parti pour son mandat! »

Paul Haas est le nouveau chef d'orchestre et directeur musical de l'Orchestre symphonique de Thunder Bay
Paul Haas est le nouveau chef d'orchestre et directeur musical de l'Orchestre symphonique de Thunder Bay Photo : Radio-Canada/courtoisie: Orchestre symphonique de Thunder Bay

Pour connaître la programmation 2017-2018, visitez le site officiel de l'Orchestre Symphonique de Thunder Bay.

Chargement en cours