Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Louis-Philippe Leblanc animateur du 6 à 9
Audio fil du vendredi 9 février 2018

BIentôt un fonds de capital de risque pour le Manitoba?

Publié le

Le système de péréquation faisait l’objet d’une conférence à Calgary, mercredi.
Des billets de dollars canadiens.   Photo : Radio-Canada

Le ministre de la Croissance, de l'Entreprise et du Commerce, Blaine Pedersen, étudie la possibilité d'établir un fonds de capital de risque pour appuyer les entreprises du Manitoba.

Selon la présidente-directrice générale du World Trade Centre Winnipeg, Mariette Mulaire, il est plus que temps que le Manitoba dispose de ce type d'outils.

Ce ne sont pas des subventions. C'est une manière de donner accès à du capital sans que ça coûte les yeux de la tête pour l'entreprise.

Mariette Mulaire, PDG, World Trade Centre Winnipeg

Elle dit entendre souvent, de la part de la communauté d'affaires, qu'il y a un besoin pour ce type de service. Elle ajoute que cela peut-être payant pour le Manitoba si on réussit à appuyer des entreprises en croissance, mais que les erreurs sont possibles.

Oublier Crocus

Ce type de fond a mauvaise presse au Manitoba depuis les déboires du fond Crocus dans les années 2000. Ce fond de type « fonds de travailleurs » a cessé ses activités en 2005, donnant lieu à une importante poursuite. Pourtant, ces types de fonds sont très populaires dans plusieurs provinces. Même le gouvernement fédéral a emboîté le pas récemment, rappelle Mariette Mulaire.

« Qu'on apprenne [du passé et de ce qui se passe ailleurs] et qu'on en revienne de ce Crocus-là, dans le sens que là c'est une belle occasion de reprendre et de recommencer à nouveau », explique Mariette Mulaire.

Chargement en cours