Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du vendredi 29 décembre 2017

Montréal-Nord : un roman policier écrit par des élèves de primaire 

Publié le

Des élèves serrent dans leurs mains le livre Chassé-Croisé
Les élèves de primaire de l'école Jean-Nicolet à Montréal-Nord qui ont participé à l'écriture du roman Chassé-Croisé.   Photo : Radio-Canada / Dominic Brassard

Le roman Chassé-croisé a été imaginé par des élèves de 10 ans de l'école Jean-Nicolet avant d'être écrit par l'auteur Laurent Chabin. Mais les thèmes qu'il aborde – la sexualité et le suicide – sont loin des lectures de leur âge.

Une démarche réaliste

Laurent Chabin a tenté d’éveiller les passions des écoliers de Jean-Nicolet pour la lecture et l’écriture. Ce sont eux qui ont construit l’intrigue de Chassé-croisé au cours d’un atelier de trois mois. L’histoire est sombre : un enlèvement a lieu à Montréal-Nord. Le témoin a reçu un appel à l’aide de la victime. Celle-ci a entrevu le criminel, qui n’est autre que l’homme dont elle est amoureuse.

Chaque lieu de l’intrigue a été arpenté par les élèves pour que le moindre détail, souvent lugubre, soit réaliste. Un élève explique qu’avant cette expérience, il écrivait de petites histoires « joyeuses et imaginaires ». Selon Nour, un élève de Jean-Nicolet, les thèmes plus sombres ne doivent pas être laissés de côté.

Mission accomplie

L’atelier d’écriture a eu les effets escomptés : après ce travail d’équipe, la plupart des enfants se sont mis à écrire pendant leur temps libre. Selon Jade Théoret, enseignante en cinquième année, les élèves écrivaient beaucoup plus rapidement à la fin de l’atelier par rapport à la première séance.

Chargement en cours