Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du mardi 26 septembre 2017

470 km en voiture solaire grâce à un moteur aussi puissant que celui d'un séchoir à cheveux

Publié le

Les étudiants Felipe Guevara et Viviane Aubin, du club Esteban voiture solaire de Polytechnique, devant Esteban 8.
Les étudiants Felipe Guevara et Viviane Aubin, du club Esteban voiture solaire de Polytechnique, devant Esteban 8.   Photo : Radio-Canada / Myriam Fimbry

Esteban 8 a des airs de vaisseau spatial, mais c'est bel et bien une voiture de course. La fin de semaine prochaine, des étudiants de Polytechnique rouleront avec elle sur le chemin du Roy, de Montréal à Québec. Ce sera la première fois qu'un tel véhicule sera autorisé à emprunter les routes du Québec.

Fabriquée de A à Z à Polytechnique
Assez légère, la voiture ne pèse que 212 kilos. Des panneaux solaires noirs occupent toute sa surface supérieure, autour du conducteur.

Felipe Guevara, étudiant en génie mécanique à Polytechnique Montréal, fait partie du club étudiant Esteban voiture solaire, qui regroupe une trentaine de membres actifs issus de tous les domaines du génie.

« La voiture est électrique, d’une certaine façon, car elle peut toujours utiliser l’énergie de la batterie, qu’il pleuve ou qu’il fasse nuageux, et la batterie se recharge quand il y a du soleil », explique Felipe Guevara.

Un prototype déjà compétitif
En juillet, la voiture Esteban 8 était sur la grille de départ d’une course aux États-Unis, le Formula Sun Grand Prix 2017, qui a lieu tous les 2 ans sur un circuit de formule 1 au Texas. L’Esteban 8 de Polytechnique est arrivée en troisième position, juste devant le prototype de l’École de technologie supérieure (ÉTS).

C’est extrêmement satisfaisant de pouvoir construire une voiture de A à Z, capable de parcourir des distances extraordinaires avec si peu de puissance grâce à des panneaux solaires.

Felipe Guevara, étudiant

« Cela montre que rien n’est impossible », dit Viviane Aubin, une autre membre du club étudiant Esteban voiture solaire.

Sur le chemin du Roy, trois pilotes s’échangeront le volant à tour de rôle. Le véhicule fera Montréal-Québec samedi, et le chemin inverse dimanche. Des démonstrations sont prévues à Repentigny, à Trois-Rivières avec l’organisme Roulez électrique! et à l’Aquarium de Québec.

Pour parvenir à parcourir ce trajet, il a fallu vaincre quelques obstacles administratifs, comme l’immatriculation de la voiture, et convaincre les municipalités d'accorder aux étudiants l’autorisation de traverser leurs territoires, entre autres.

Parcourir le chemin du Roy devrait être une formalité pour Esteban 8. La voiture a déjà parcouru 3000 km l’année dernière sur les routes des États-Unis.

Chargement en cours