Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du lundi 7 août 2017

Se rendre à Saint-Laurent, un réel défi pour les cyclistes

Publié le

Une personne à vélo sur une piste cyclable
Une piste cyclable à Montréal   Photo : iStock

Difficile pour les cyclistes d'accéder à l'arrondissement Saint-Laurent. Les gens qui arrivent à vélo de la Rive-Nord ou du sud de l'arrondissement, par exemple, doivent emprunter d'importants détours. Des travailleurs et des organisations souhaitent que la situation s'améliore.

Faciliter l’accès aux cyclistes par des passerelles, des tunnels… Chaque fois qu’on va construire une nouvelle chose, il faudra l’envisager.

Aline Berthe, coordonnatrice à la Division transport de Développement économique Saint-Laurent

Encerclé par des autoroutes, l’arrondissement possède peu de liens cyclables directs permettant d’y entrer ou d’en sortir. Environ 120 000 personnes travaillent dans cet arrondissement, alors que seulement 100 000 personnes y habitent. Parmi les travailleurs, 75 % d'entre eux privilégient la voiture, explique Aline Berthe.

Aline Berthe à vélo.
Aline Berthe, coordonnatrice à la Division transport de Développement économique Saint-Laurent, espère que les prochains projets routiers de l'arrondissement tiendront compte des cyclistes. Photo : Radio-Canada/Dominic Brassard

Ça fait des années qu’on a des demandes répétées de gens qui voudraient se rendre au travail à vélo

Marc Jolicoeur, directeur de Vélo-Québec.

Aline Berthe, coordonnatrice à la Division transport de Développement économique Saint-Laurent, espère que les prochains projets routiers tiendront compte du transport alternatif. « Que ce soit le Réseau électrique métropolitain (REM), l'autoroute 40 ou la 520, ce serait important d’envisager les liens cyclables. »

Un meilleur réseau cyclable dans ce secteur industriel et résidentiel permettrait de favoriser l’utilisation du vélo comme moyen de transport, croit Marc Jolicoeur, directeur de Vélo-Québec. « Ça peut être avantageux à la fois pour les employeurs et les travailleurs de pouvoir accéder à l’arrondissement à vélo », ajoute-t-il.

Chargement en cours