Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du mercredi 3 janvier 2018

Renforcer le mental d’un athlète pour les Jeux olympiques

Publié le

Une illustration de cerveau qui porte des haltères.
"Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre." disait Pierre de Coubertin, père de l'olympisme moerne.   Photo : iStock

Aux Jeux olympiques, tout se joue au centième de seconde près. Et pour cela, l'esprit de l'athlète doit être aussi préparé que son corps. Pour notre série de chroniques « En route vers les Olympiques », Véronique Richard, consultante en préparation mentale, nous donne une clé de son métier : aider l'athlète à faire de la visualisation.

Parer à la plupart des éventualités

« C’est utopique de penser qu’on est prêts à tout », affirme Véronique Richard. Et comme le risque zéro n’existe pas, elle prépare l’athlète et lui conseille un « plan de solutions », au cas où des situations difficiles se présenteraient. « Certains athlètes détestent cela », admet-elle.

Véronique Richard est une ancienne membre de l’équipe nationale de patinage synchronisé. Sa fine connaissance du haut niveau lui fait dire que ce n’est pas parce que le sportif atteint l’échelon olympique que son environnement est mieux contrôlé : « Les pires choses arrivent, car les athlètes voyagent plus. » Par exemple, il est rare, selon elle, que toutes les valises des membres d'une équipe se rendent à destination à l'arrivée d'un vol, ce qui peut déstabiliser les sportifs.

Un mental ne se prépare pas en quelques jours

Aux dires de Véronique Richard, la préparation mentale prend autant de temps que la préparation physique : « Ça ne se fait pas en six semaines, explique-t-elle. Ce sont des choses qui prennent des années, pour certains. »

Chargement en cours