Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du jeudi 14 décembre 2017

La neutralité du net expliquée par Matthieu Dugal

Publié le

Une affiche avec un émoticône en colère et le message « N'enlevez pas la neutralité d'Internet » a été placée à l'extérieur des bureaux de la Federal Communications Commission (FCC) à Washington jeudi.
Une affiche avec un émoticône et le message « N'enlevez pas la neutralité d'Internet » a été placée à l'extérieur des bureaux de la Federal Communications Commission (FCC) à Washington jeudi.   Photo : Associated Press / Carolyn Kaster

Même si la décision des États-Unis de mettre fin à la neutralité d'Internet ne s'applique pas au Canada, elle fait craindre le pire aux petites entreprises qui exploitent le réseau, souligne l'animateur de l'émission La sphère, Matthieu Dugal.

Jusqu’à maintenant, les fournisseurs d’accès Internet offraient la même vitesse à tous les sites, peu importe leur importance. « Ça veut dire que même si vous êtes une petite entreprise, vos contenus vont arriver à la même vitesse que ceux de Facebook », illustre Matthieu Dugal.

Mais, avec la multiplication des sites Internet et des objets connectés, les fournisseurs se voient obligés d’augmenter leur bande passante, c’est-à-dire l’infrastructure qui permet aux données de voyager à travers le réseau. « Et c’est vrai que ça coûte cher, ces infrastructures », affirme Matthieu Dugal.

Ces fournisseurs réclament donc la possibilité de faire payer les entreprises pour qu'on ait un accès plus rapide à leur site.

« Si on a de gros joueurs qui sont capables de payer les câblodistributeurs pour que leurs produits circulent à des vitesses supérieures, ça veut dire que les petits joueurs n’auront pas accès à la même bande passante », explique l’animateur.

C’est une entorse majeure à la manière dont on a pensé Internet à ses débuts.

Matthieu Dugal, animateur de « La sphère »

Cet abandon de la neutralité pourrait également pousser les entreprises du web à signer des ententes d’exclusivité avec certains fournisseurs, ce qui risque de coûter cher au consommateur, selon Matthieu Dugal : « Le consommateur va se retrouver au bout du compte avec une facture d’Internet qui va ressembler à sa facture de câble. »

Le Canada a beau être épargné jusqu’à présent, il n’est pourtant pas totalement à l’abri. « Le patron d’Orange a récemment dit qu’il aimerait que le Canada abandonne lui aussi la neutralité du net », indique l’animateur. Il précise par contre que le gouvernement fédéral a réitéré dernièrement sa volonté de conserver la neutralité d'Internet.

Chargement en cours