Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du mardi 14 novembre 2017

Cafouillage sur l'A-13 : Québec tient un double discours, déplore un avocat

Publié le

Un poids lourd bleu et une voiture immobilisés sur l'autoroute 13.
300 automobilistes sont donc demeurés coincés dans leur véhicule pendant 12 heures, en pleine tempête hivernale en mars 2017.   Photo : Radio-Canada

L'avocat Marc-Antoine Cloutier, qui représente les demandeurs dans le recours collectif qui vient tout juste d'être autorisé contre le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal, s'explique mal la position du gouvernement dans ce dossier.

Il se demande pourquoi le gouvernement du Québec s’entête à refuser d’indemniser les victimes, alors qu’il a déjà fait son mea culpa : « C’est comme si on disait : "C’est notre faute, mais on ne paiera pas". »

Me Marc-Antoine Cloutier souhaite que les demandeurs puissent avoir des discussions avec le gouvernement pour déterminer le montant qui sera offert aux victimes du cafouillage.

Les demandeurs réclament pour l’instant 2000 $ en dommages moraux et 500 $ en dommages punitifs pour chacune des victimes, en plus du remboursement des dommages matériels.

Jusqu’à présent, 1640 personnes se sont manifestées pour participer au recours collectif.

Me Marc-Antoine Cloutier a bon espoir que le dossier sera réglé d’ici un an.

Chargement en cours