Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du mardi 20 juin 2017

Le traitement des cancers pose des questions éthiques

Publié le

Une personne à l'hôpital
Une personne à l'hôpital   Photo : iStock

Le vieillissement de la population vient avec l'augmentation du nombre de cas de cancer. Certaines questions éthiques méritent d'être posées, selon Bryn Williams-Jones, directeur des programmes de bioéthique à l'Université de Montréal.

Est-ce qu’on devrait dépenser des sommes faramineuses pour offrir quelques mois de plus à des personnes très âgées?

Bryn Williams-Jones

C’est une des questions importantes qui devrait être abordée, selon Williams-Jones, avec entre autres celles sur la qualité de vie, les dépenses nécessaires au traitement et les investissements.

Certains éthiciens croient que les personnes âgées ne devraient pas recevoir de soins aigus étant donné qu’ils ont déjà eu accès à de bons soins. D’autres affirment que ces personnes âgées ont contribué à la société et méritent le droit d’être suivies.

Les coûts des médicaments ne cessent d’augmenter et si l'on sait bien traiter certains cancers, d’autres types de cancers sont peu connus et sont souvent diagnostiqués tard.

Voilà pourquoi certains préconisent plutôt un investissement dans la recherche et la prévention.

Selon Bryn Williams-Jones, la prévention peut bénéficier à tout le monde, mais il est malheureusement plus difficile de justifier un congé auprès d’un employeur pour se reposer que pour subir un traitement médical.

Chargement en cours