Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du mardi 11 juillet 2017

La lente conquête du casque de réalité virtuelle

Publié le

La réalité virtuelle offre toutes sortes de possibilités artistiques.
La réalité virtuelle offre toutes sortes de possibilités artistiques.   Photo : iStock

Ce n'est pas demain que l'on verra des gens porter un casque de réalité virtuelle dans les transports en commun ou dans les lieux publics, nous apprend la chroniqueuse techno Nadia Seraiocco. Sur le marché depuis maintenant plus d'un an, ces appareils ne suscitent pas rapidement l'intérêt des consommateurs.

Même si les joueurs et les familles sont encore peu nombreux à avoir adopté cette technologie, la situation pourrait changer dans les prochaines années. En effet, l’ouverture des arcades de jeux en réalité virtuelle un peu partout en Amérique, dont à Montréal, pourrait favoriser les ventes de ces appareils.

Plusieurs experts du domaine croient qu’en essayant les différents casques en testant l’éventail de jeux offerts, cela pourrait convaincre des joueurs de choisir un casque pour leur usage à la maison.

Nadia Seraiocco, chroniqueuse techno

Version mobile
Les lunettes de réalité virtuelle en carton, qui sont plus légères et moins coûteuses que le casque, seraient tout indiquées pour sortir la réalité virtuelle des chaumières. Malheureusement, les écrans et les processeurs des téléphones intelligents ne sont pas adaptés à cette technologie, ce qui réduit l’intérêt pour cet accessoire, précise Nadia Seraiocco.

La réalité virtuelle n’est toutefois pas réservée aux jeux vidéo. Plusieurs entreprises du domaine de la santé conçoivent des applications médicales pour Google Cardboard, et depuis peu pour Oculus Rift, par exemple pour calmer les patients ou doper leur moral pendant des traitements difficiles.

Chargement en cours