Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Maxime Coutié
Audio fil du jeudi 18 mai 2017

The Rebel, ce site canadien d'information qui cultive la provocation

Publié le

Logo du site The Rebel sur YouTube
Logo du site The Rebel sur YouTube   Photo : Capture d'écran de la chaîne YouTube de The Rebel

Un site d'information canadien, The Rebel, a beaucoup fait parler de lui ces derniers jours, en raison notamment de sa couverture médiatique des MacronLeaks, une fuite controversée de documents concernant le nouveau président français, Emmanuel Macron. Jeff Yates, chroniqueur et spécialiste de la vérification des faits et en matière de phénomènes de désinformation sur le web, nous explique en quoi consiste ce site, qui se veut « rebelle ».

Créé en 2015 par Ezra Levant, un chroniqueur de droite qui travaillait pour le Sun News Network, « The Rebel est un nouveau site d’information canadien qui se veut une [solution de remplacement] aux médias d’information qui, selon les fondateurs, ne disent pas toute la vraie histoire », explique Jeff Yates. Il ajoute que ce site est d’ailleurs très populaire au Canada anglais et même aux États-Unis. Sa page Facebook compte près de 98 000 abonnés et 727 000 personnes sont abonnées à sa chaîne YouTube.

Est-ce toutefois un véritable site d’information pour lequel on utilise une démarche journalistique? Selon Jeff Yates, The Rebel produit de vrais reportages, en mettant tout de même beaucoup l'accent sur l’aspect sensationnaliste des nouvelles.

C’est un peu la technique des "trolls", si l'on veut. Ils créent une polémique et ensuite se moquent des médias qui couvrent cet évènement controversé et des gens qui s’enragent sur Internet à propos de tout ça.

Jeff Yates

Le chroniqueur Éric Duhaime signe d'ailleurs des chroniques pour ce média depuis le mois de mars et une page YouTube intitulée « Le Rebelle Média », dont le contenu est en français, a aussi été créée en avril 2017. « Donc, ce sera à surveiller, [car il y aura] peut-être un possible prolongement au Québec », conclut Jeff Yates.

Chargement en cours