Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du jeudi 20 avril 2017

En attendant la légalisation du cannabis

Publié le

Des plants de marijuana en vente lors du 4/20 à Vancouver.
Des plants de marijuana en vente lors du 4/20 à Vancouver.   Photo : Radio-Canada

« On peut penser qu'il va y avoir un peu moins d'accusations. » Selon l'ex-juge Suzanne Coupal, les autorités seront sans doute moins sévères concernant la possession simple de marijuana d'ici la légalisation officielle de cette drogue douce.

On va peut-être en accuser un peu moins dans la prochaine année, parce qu’on sait qu’ils vont être jugés alors que la loi sera entrée en vigueur.

Suzanne Coupal, juge à la retraite

En cette période de transition, Suzanne Coupal croit que les policiers, les procureurs et les avocats devront s’adapter. « Les avocats vont dire : "Mon client est ici, mais imaginez-vous si tout cela s’était passé dans un an. Il ne serait pas devant le tribunal." Ce sera à la discrétion des juges. »

Suzanne Coupal précise toutefois avoir constaté que les autorités sont plus souples envers la possession simple depuis les 10 dernières années.

La juge à la retraite estime que les policiers vont continuer de s’attaquer aux gros producteurs et au crime organisé, mais peut-être moins aux possessions simples. « Peut-être qu’on laissera un peu plus aller ces jeunes qui vont fumer des joints de temps en temps, pourvu qu’ils soient majeurs. »

Chargement en cours