Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

L'animateur Mathieu Dugal
Audio fil du samedi 29 avril 2017

Le projet Baseline Study : Google veut sa part du marché de la santé

Publié le

Alphabet, maison mère de Google, part à la quête du marché de la santé avec sa filiale Verily, anciennement appelée Google Life Sciences.
Alphabet, maison mère de Google, part à la quête du marché de la santé avec sa filiale Verily, anciennement appelée Google Life Sciences.   Photo : YouTube / Verily

Alphabet, la maison mère de Google, a annoncé que son entreprise Verily veut « cartographier la santé humaine ». En cherchant à connaître les données d'un humain en pleine forme, Google souhaite à terme devenir incontournable dans le processus de diagnostic de santé.

Le portrait type d’un humain en pleine forme
Le projet Baseline Study se veut un « Google Earth de la santé humaine », d’après Martin Lessard. Une véritable cartographie de ce qu’est un corps en santé. Pour y parvenir, Alphabet souhaite recruter 10 000 volontaires majeurs en parfaite santé qui partageront leurs données cliniques, biologiques et génétiques, et leurs mesures quotidiennes d’activité durant quatre ans.

Google sur les pas d’Apple Health
L’objectif du projet est de mieux prédire les maladies et d’améliorer le diagnostic des médecins. L’offensive d'Alphabet dans le domaine est une tentative pour prendre la tête dans la course enclenchée par les géants du web sur le marché de la santé. En effet, l’annonce d’Alphabet advient juste après qu’Apple a annoncé que sa montre serait au cœur de son application Apple Health, qui mesure aussi la santé au quotidien.

Inciter la population au monitorage

Pour Martin Lessard, grâce à ce projet, Alphabet vise le troisième volet stratégique du « futur de la santé » qui est l’analyse prédictive, c’est-à-dire le diagnostic de santé basé sur des probabilités.

En maîtrisant déjà les deux premiers volets qui sont la prise de données et l’archivage de celles-ci, Alphabet peut avoir accès à l’analyse prédictive et ainsi maîtriser toute la chaîne du diagnostic.

Grâce aux données des patients récupérées par l’intermédiaire de bracelets, l'entreprise basée à Mountain View pourra vendre les résultats de cette étude à des hôpitaux et à des médecins, qui verront leurs diagnostics facilités.

Reste à convaincre l’individu d’effectuer un monitorage constant pour que Google puisse inonder le marché de ses données recueillies par bracelets. Alors, un grand nombre de patients pourront arriver au cabinet du médecin avec leurs données personnelles, exigeant ainsi un traitement adapté à celles-ci. Le tout pourrait, à terme, influencer les pratiques des médecins, qui se verraient pressés par leurs patients de s’associer au projet d'Alphabet.

Chargement en cours