Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Animateur Nicolas Ouellet
Audio fil du vendredi 6 octobre 2017

Pour ou contre les vox pop : autopsie d'une pratique médiatique

Publié le

Une journaliste tend son micro pour faire un vox pop.
Le vox pop sert-il l'intérêt public ou l'intérêt du public?   Photo : iStock

Le vox pop vise, pour certains, à appliquer plus concrètement la démocratie directe, alors qu'il est pour d'autres une façon de s'abaisser à un populisme de bas étage. Laïma A. Gérald explique que cette manière de sonder l'opinion publique sert en fait à illustrer une information plutôt qu'à la rechercher. Par-dessus tout, elle souligne que l'on ne devrait pas confondre le genre de réponses obtenues par des vox pop avec celles que fournit la science.

L’art de créer un bon micro-trottoir
Entre des questions trop simplistes, du type « êtes-vous pour ou contre la canicule? », et d'autres trop pointues, qui devraient être posées à des spécialistes, l’équilibre du micro-trottoir pertinent est parfois difficile à maintenir. « Il faut que l’enjeu touche les gens », souligne la journaliste Pasquale Harrison-Julien, présente autour de la table.

 

Sonder la population sert souvent aux consommateurs des médias à se reconnaître dans ce qu’ils lisent, écoutent ou regardent. En somme, le vox pop devrait permettre de refléter l’authenticité de monsieur et madame Tout-le-monde et d’ajouter une touche d’émotivité dans un format plutôt rigide.

Chargement en cours