Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Sandra Gagnon
Audio fil du jeudi 18 janvier 2018

Une découverte pourrait changer complètement le traitement de l’alzheimer

Publié le

Une illustration représentant une tête avec des rouages dans le cerveau
Les dommages causés au cerveau par l'Alzheimer commencent à être mieux connus.   Photo : iStock

Une équipe de chercheurs de l'Institut Douglas de Montréal et de l'Université Pierre et Marie Curie à Paris a découvert que les patients atteints de la maladie d'Alzheimer ne souffraient pas d'un déclin neuronal.

Jusqu'à présent, les spécialistes croyaient que la maladie causait la mort et la disparition de neurones et de synapses dans le cerveau. Le docteur Salah El Mestikawy, chercheur à l'Institut universitaire en santé mentale Douglas de Montréal, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en neurobiologie, souligne que cette théorie reste à être prouvée par d'autres expériences. Si cette hypothèse était confirmée, il affirme qu'elle transformera en profondeur la façon de diagnostiquer et de traiter la maladie.

À lire aussi :

- Une perte très limitée de neurones accompagnerait l’alzheimer
- Maladie d’Alzheimer : des percées et des ratés

Chargement en cours