Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Martine Blanchard
Audio fil du vendredi 6 octobre 2017

Les citoyens ont-ils joué un rôle dans l'abandon du projet d'oléoduc Énergie Est

Publié le

Des citoyens qui s'inscrivent à la session d'information
La série de consultation publique organisée par la compagnie TransCanada se poursuit mardi à Grand-Sault, dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick.   Photo : Radio-Canada / Sophie Desautels

L'annonce de l'abandon du projet d'oléoduc d'Énergie Est a provoqué diverses réactions de tous les milieux, financiers, politiques et environnementaux. Si le facteur économique semble être privilégié pour expliquer le retrait du projet, plusieurs estiment que le mouvement citoyen contre le projet a également exercé des pressions suffisantes pour avoir un effet sur l'avenir du projet de TransCanada.

Pour plusieurs experts en économie de l'énergie, le projet Énergie Est a été développé en prévision d'une croissance de la production des sables bitumineux qui n'est tout simplement plus au rendez-vous en raison du prix du baril de pétrole qui est très bas.

TransCanada Pipeline voulait utiliser l'oléoduc existant entre l'Alberta et le Québec et le prolonger jusqu'au port de St-Jean au Nouveau-Brunswick pour acheminer le pétrole.

De nombreux citoyens ont manifesté leurs inquiétudes concernant les risques pour l'environnement et le Québec a refusé d'avoir un terminal pour le transport du pétrole.

Devant l'opposition et les exigences des gouvernements et de l'Office national de l'énergie, TransCanada Pipeline a révisé son projet ÉnergieEst et a proposé 700 changements dans le tracé qui avait été initialement déposé.

Plus récemment le gouvernement fédéral a demandé qu'on examine les émissions de gaz à effet de serre du projet.

Pour plusieurs le dossier Énergie Est est mort pour diverses raisons, économiques, et environnementales, mais également en raison de la mobilisation citoyenne et les pressions exercées sur les gouvernements.

Ronald Babin estime que l'acceptabilité sociale joue un rôle important dans plusieurs dossiers, non seulement pour un projet tel que le pipeline Énergie Est mais également dans les choix que font les institutions financières et les gouvernements.

L'acceptabilité sociale est un critère de plus en plus important. Si la population est pas d'accord et elle peut l'exprimer de bien des façons(...) Les caisses populaires Desjardins ont retiré leurs investissements dans le pétrole.

Ronald babin

À titre d'exemple, un comité citoyen s'est formé à Edmundston au Nouveau-Brunswick pour s'opposer au tracé du pipeline qui aurait traversé le territoire où se trouve la nappe phréatique qui fournit l'eau potable aux résidents de la ville.

Michel Hédou
Michel Hédou Photo : Radio-Canada/Sophie Desautels

Pour Michel Hedou, membre de ce comité citoyen, il ne fait aucun doute que la mobilisation sociale dans ce dossier a eu un impact sur l'abandon du projet.

Ça a ouvert les yeux parce que plusieurs ont réalisé que ce n'est pas seulement une question d'eau potable pour une ou plusieurs municipalités, mais que c'est tout le climat qui est affecté par les émissions de gaz à effet de serre qui sont dégagées.

Michel Hedou

À lui seul, ce pipeline devait transporter chaque année plus de 400 millions de barils de pétrole, et ce, pendant plusieurs décennies.

Le conseil économique du Nouveau-Brunswick souligne le fait que de grands projets d'infrastructures comme l'oléoduc d'Énergie Est peuvent représenter un impact économique intéressant pour la province et les PME pendant la construction. « Cependant, celle-ci aurait été relativement courte et nous avons plutôt besoin de projets qui stimulent notre économie pour les années à venir », a indiqué le PDG du Conseil économique du Nouveau-Brunswick, Thomas Raffy.

Chargement en cours