Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du mercredi 14 février 2018

Une tactique marketing pourrait expliquer le chocolat rose

Publié le

Du chocolat rose, blanc, au lait et noir
Du chocolat rose, blanc, au lait et noir   Photo : Getty Images / EMMANUEL DUNAND

Qui dit Saint-Valentin dit chocolat! L'annonce récente de la création d'un chocolat rubis, également appelé « chocolat rose », ne serait pas étrangère au fait que l'industrie du chocolat vit un ralentissement de la croissance des ventes en Europe et en Amérique du Nord, selon Jordan LeBel, professeur agrégé de marketing alimentaire à l'École de gestion John-Molson de l'Université Concordia.

Le chocolat fait l’objet de concurrence accrue [venant] de nouveaux producteurs [et] de nouvelles catégories [de collations]. Toutes les collations qu’on voit apparaître sur les tablettes des épiceries et des dépanneurs viennent gruger des parts de marché indirectement au chocolat. C’est ce qu’on attribue au ralentissement de la croissance des ventes.

Jordan LeBel

Le chocolat rose a été présenté à Shanghai, en Chine. Jordan LeBel y voit, de la part de l’entreprise suisse Barry Callebaut, la volonté de pénétrer le marché asiatique. Le nouveau produit n’est d’ailleurs actuellement offert qu’au Japon et en Corée du Sud.

L’entreprise Nestlé s’apprête à commercialiser une KitKat de chocolat rose.

Nouveau chocolat?

Jordan LeBel explique que le chocolat rubis n’est pas lié à la découverte d’une nouvelle fève de cacao. Il s’agit plutôt d’un nouvel assemblage.

Le processus de transformation du chocolat est très long. Tout d’abord, la cabosse de chocolat est cueillie. Elle est ensuite ouverte et les fèves qu’elle contient sont prélevées. Elles sont ensuite mises dans une caisse ou sur des feuilles de bananier pour être fermentées. Cette étape permet de dégager les arômes qui donneront au chocolat ses saveurs et ses caractéristiques.

« Dans le cas du chocolat rubis, on ne fait pas fermenter les fèves. Dans le processus de transformation, on extrait un colorant naturel qu’on réinsère dans le chocolat pour y donner cette couleur rubis », mentionne Jordan LeBel.

Et la Saint-Valentin?

Alain Gravel, animateur de Gravel le matin, a profité de la présence de cet expert en marketing alimentaire pour en savoir plus sur la tradition d’offrir du chocolat à la Saint-Valentin. D’après Jordan LeBel, la compagnie Cadbury aurait produit des chocolats à l’approche de Noël et ils en restaient encore sur les tablettes en février.

« Selon la petite histoire, il y a des hommes qui cherchaient des cadeaux de dernière minute et il restait ces boîtes de chocolats en forme de cœur. C’est l’une des explications », raconte Jordan LeBel.

Chargement en cours