Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du vendredi 1 décembre 2017

Adieu aux frais de déverrouillage des cellulaires

Publié le

Un homme tape sur l'écran de son téléphone intelligent dans une application de messagerie.
Un homme consulte son téléphone intelligent.   Photo : Getty Images / rodrigobark

Les Canadiens n'ont plus à payer pour faire déverrouiller leur téléphone cellulaire. Une nouveauté qui permettra dorénavant plus de liberté aux consommateurs, remarque Alain McKenna, auteur et journaliste spécialisé en technologie au journal Les Affaires.

Cette pratique forçait les gens à rester avec le même téléphone chez le même fournisseur. C’était une façon d’amortir le coût de l’appareil qui se vendait à prix moindre à travers un forfait d’un, deux ou trois ans.

Alain McKenna

Cette nouvelle réglementation, en vigueur le 1er décembre, permettra aux consommateurs de se magasiner plus facilement un autre forfait. Alain McKenna ajoute que cela facilitera les séjours à l’extérieur du pays. Un voyageur canadien n’aura plus qu’à ajouter une carte SIM d’un fournisseur étranger dans son téléphone sans qu’il ait à faire déverrouiller son appareil.

Changement à venir

Au terme d’un contrat, le déverrouillage permettra aux consommateurs de réutiliser leur appareil. « Cela donne une façon de négocier de meilleurs tarifs », poursuit M. McKenna.

Alain McKenna croit toutefois que cette nouveauté changera l’univers de la téléphonie.

Ce qui risque d’arriver, c’est que les forfaits vont coûter plus cher. Ou le coût sera séparé en deux : le coût du service et le coût de l’appareil. Peu importe ce qu’on fait, il va falloir payer le coût de l’appareil ou encore acheter le téléphone chez le fabricant. Les détaillants indépendants pourront se mettre à vendre des téléphones un peu moins cher. Ça ouvre un peu la palette d’options pour le consommateur.

Alain McKenna

30 millions de dollars

Si la nouvelle règle concerne les nouveaux téléphones vendus, les Canadiens qui ont déjà un cellulaire peuvent aussi le faire déverrouiller gratuitement. Auparavant, les consommateurs devaient débourser entre 50 $ et 150 $.

Seulement l’an dernier, plus de 30 millions de dollars ont été dépensés au Canada pour faire déverrouiller les cellulaires. « Ce sont des frais illusoires et artificiels. Le déverrouillage n’a pas de coût matériel et n’est pas complexe [à faire|. C’est un code qu’on rentre dans l’appareil. C’était une barrière pour empêcher les consommateurs de passer d’un fournisseur à l’autre », conclut Alain McKenna.

Chargement en cours