Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du jeudi 30 novembre 2017

Les toits de 148 maisons destinés à l’agriculture urbaine et à l’énergie solaire

Publié le

Une femme jardine.
Une femme jardine.   Photo : iStock / Neustockimages

Un ensemble résidentiel nouveau genre verra le jour à Candiac, sur la Rive-Sud, dans la région de Montréal. Des jardins urbains et des panneaux solaires seront installés sur les toits de 148 maisons de ville. Dans le domaine immobilier, c'est une première au Québec, affirme le maire de Candiac, Normand Dyotte.

On est très fiers. C’est un projet novateur démarré depuis quelques mois. Soixante-quatorze maisons auront un potager sur le toit pour faire de l’agriculture urbaine, et les 74 autres seront dotées de six panneaux solaires.

Normand Dyotte

Les maisons de ville équipées de panneaux solaires produiront 2000 kWh par année. Normand Dyotte explique que cet équipement permettra de réduire la facture annuelle de chaque résidence d'un douzième.

Les jardins urbains exploités sur les toits permettront d’effectuer trois récoltes par année. L’entreprise La Shop Agricole effectuera l’entretien hebdomadaire et mensuel des installations sur les toits. Les légumes récoltés seront vendus localement, notamment aux citoyens, aux restaurateurs et aux marchands. Les recettes des ventes seront remises au fonds de roulement de l’administration des copropriétés.

On récupère l’espace perdu. On parle de la superficie de deux terrains de football pour installer les panneaux solaires et les jardins urbains.

Normand Dyotte

La valeur moyenne de chaque unité est estimée à 400 000 $, précise Normand Dyotte.

Chargement en cours