Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du jeudi 10 août 2017

Les archives d’André Dédé Fortin pourraient être léguées

Publié le

Le chanteur des Colocs, Dédé Fortin
Le chanteur des Colocs, Dédé Fortin   Photo : Radio-Canada

Des cartes postales écrites par André Dédé Fortin arriveront finalement à destination jeudi soir. Réal Fortin, le frère du défunt chanteur des Colocs, a trouvé ces écrits. Responsable de la succession du chanteur, il n'écarte pas la possibilité de transmettre les archives de l'artiste au domaine public.

On va probablement [léguer les archives]. On a commencé par le Musée de la civilisation à Québec. Il y a plusieurs objets en banque, dont des guitares. Probablement que, dans le futur, [les archives] vont finir là.

Réal Fortin

Réal Fortin détient notamment tous les carnets de notes où Dédé écrivait ses réflexions.

Il y a des débuts de textes. On nous a déjà dit qu’on pourrait les assembler. On ne commencera pas à écrire à sa place. Il ne les a pas terminés et ça va rester de même.

Réal Fortin

Le frère du chanteur précise qu’aucune nouvelle chanson inédite ne figure dans les archives de Dédé Fortin.

Il y en a une qui s’appelle Vous. Il avait écrit cette chanson-là pour le cinquantième anniversaire de nos parents. Ça a été filmé et on avait toutes les paroles. Isabelle Boulay l’a reprise.

Réal Fortin

Cartes postales

Réal Fortin a trouvé les cartes postales adressées à des élèves de l’École primaire Victor-Therien, dans l’arrondissement Lachine. En septembre 1999, à l’occasion de la rentrée, les jeunes avaient entonné une version modifiée de Tassez-vous de d’là, des Colocs, le succès de l’été. Après avoir été mis au courant de leur projet, André Dédé Fortin leur avait écrit, mais n’avait pas mis les cartes à la poste.

Ça fait 17 ans qu’elles dorment dans le tiroir. Il y avait plusieurs cartes postales. Je n’avais jamais pris le temps de les lire. Je ne sais pas pourquoi. Ça n’a jamais adonné.

Réal Fortin
« J'arrive du Brésil. Je viens de lire la lettre m'expliquant que vous avez écrit une chanson sur Tassez-vous de d'là. Ça me fait très plaisir », écrit André Dédé Fortin.
Une des cartes postales écrite par André Dédé Fortin qui sera remise, le 10 août, 17 ans plus tard. Photo : Gracieuseté

Les cartes postales seront remises à 18 h, le 10 août, aux anciens élèves de l'école Victor-Therien à l’Hôtel 10. Dédé Fortin y a habité de 1991 à 1998 avant que l’édifice ne soit converti en établissement hôtelier.

À ce sujet :

Rencontre entre André « Dédé » Fortin et Jim Corcoran

Chargement en cours