Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du mardi 14 novembre 2017

Le charbon encore utilisé au Québec

Publié le

L'entreprise Rio Tinto fer et titane, située à Sorel-Tracy, utilise du charbon pour produire de l'acier.
L'entreprise Rio Tinto fer et titane, située à Sorel-Tracy, utilise du charbon pour produire de l'acier.   Photo : Radio-Canada

Saviez-vous que le charbon est indispensable pour produire la carrosserie des automobiles? C'est ce qu'a appris le chroniqueur urbain de Gravel le matin, Hugo Lavoie, lorsqu'il s'est intéressé à la consommation de charbon au Québec.

En 2016, on a importé six millions de tonnes de charbon au Canada. La moitié, c’est pour faire de l’électricité [dans l’Ouest canadien] et l’autre moitié, c’est pour la métallurgie.

Hugo Lavoie

Ses recherches pour comprendre à quoi sert le charbon dans les aciéries l’ont menées à Sorel-Tracy, précisément à Rio Tinto fer et titane, où il a rencontré François Lavallée et Marco Litalien.

Ceux-ci lui ont expliqué que le charbon est notamment utilisé pour fabriquer l’acier nécessaire à la conception des voitures.

Livré par bateau et par train des États-Unis et de l’Europe de l’Est, le charbon est mélangé avec le minerai dans les fours électriques. Lorsque la température atteint un certain seuil, le carbone présent dans le charbon réagit avec le minerai. Cette réaction chimique crée l’acier.

Le monoxyde de carbone produit par les fours est récupéré comme combustible, puis réutilisé ailleurs sur le site. Une fois utilisé comme combustible, il devient du dioxyde de carbone.

François Lavallée et Marco Litalien avouent qu’avec les technologies actuelles, il est impossible d’améliorer le bilan environnemental de la métallurgie au Québec, sauf si les besoins en acier diminuent.

Chargement en cours