Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du lundi 13 novembre 2017

Déménagement de Molson à Longueuil : Montréal part avec trois prises au bâton

Publié le

La brasserie Molson à Montréal
La brasserie Molson à Montréal   Photo : Radio-Canada

Molson déménagerait ses installations à Longueuil, révélait TVA Nouvelles. Doit-on s'en surprendre? Non, puisque Montréal part avec trois prises au bâton dans ce dossier, mentionne le chroniqueur municipal à Gravel le matin, Marc-André Carignan.

La décision de quitter l’île de Montréal est avant tout une décision d’affaires, rappelle Marc-André Carignan. Et il dénote trois raisons majeures.

1- Le coût du terrain
« Au pied carré, dès qu’on sort de l’île de Montréal, on économise plusieurs dollars. En plus d’être chers, les terrains vacants à Montréal ayant une superficie [suffisante] sont rares, et plusieurs sont contaminés », dit Marc-André Carignan.

2- Les problèmes de mobilité
La congestion et la gestion des chantiers sont en haut de la liste des irritants. C’est vrai pour les citoyens, et ce l’est aussi pour les entreprises. « Le temps, c’est de l’argent », lance Marc-André Carignan.

3- La fiscalité
« La fiscalité et les taxes sont élevées à Montréal. Ça pèse beaucoup dans un rapport financier annuel. [...] Longueuil serait prête à ne pas faire payer de taxes durant la première année d’exploitation si Molson acceptait de s’y installer », mentionne Marc-André Carignan.

Chargement en cours