Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Alain Gravel
Audio fil du jeudi 27 juillet 2017

Quand le GPS devient une nuisance pour le cerveau

Publié le

Une tablette affiche une application GPS dans un décor urbain.
De nombreux voyageurs s'orientent à l'aide d'une application GPS.   Photo : iStock

L'utilisation du GPS serait une menace pour le cerveau humain. Les fonctions cérébrales responsables de l'orientation se mettent en veille lorsqu'un téléphone intelligent prend le relais. La chroniqueuse Hélène Mercier présente ce nouveau danger provoqué par l'ère numérique.

On connaît tous une histoire où quelqu’un suit aveuglément un GPS qui propose un itinéraire douteux, nous rappelle la chroniqueuse. Ces situations deviendraient de plus en plus fréquentes, selon une récente étude publiée dans la revue Nature Communications.

Les utilisateurs intensifs pourraient ne plus être capables de se repérer sans cet outil, faute d’avoir entraîné leur cerveau à s’orienter seul.

Hélène Mercier

De nombreuses initiatives pour renouveler l’envie de se diriger au moyen de nos capacités cognitives voient le jour, comme le Random GPS, qui affiche un trajet aléatoire sans proposer la destination finale. Les deux artistes à l'origine du projet proposent ainsi une « assistance à l’aventure »... Vous pouvez aussi profiter des vacances pour sortir une bonne vieille carte routière!

Chargement en cours